Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103601
 275  [ ARCHITECTURE ] 
comme construction; son abside est carree, sans chapelles, et quatre cha- 
pelles carrees s'ouvrent seulement surle transsept. Cette disposition appa- 
rait toujours, comme on le voit, dans les eglises de la regle de (liteaux, 
ainsi que le porche ferme en avant de la nef. Le cloitre C est place au 
midi, le cours d'eau H etant de ce cote de Feglise. En F est la salle capitu- 
laire; a la suite le refectoire, les cuisines et le chaulfoir avec sa clieminee; 
eii D sont les dortoirs : mais ces constructions ont ete relevces au XVe siecle. 
Dans l'origine le dortoir etait place, suivant l'usage, a la suite du transsept 
de Yeglise, afin de faciliter aux moines Yacces du chmur pour les offices de 
nuit. Le long du ruisseau sont etablis des granges, celliers, etc. La porte 
est en E, avec les (Stables et ecuries. Les autres services de cet etablisse- 
ment ont disparu aujourd'hui. Le monastere de Fontenay est situe dans 
un vallon resserre, sauvage, et de l'aspect le plus pittoresque; des etangs 
coiisiderablcs, retenus par les moines en amont du couvent a l'est, servent 
encore aujourd'hui a taire mou- 
voir de nombreuses usines, telles n?  
que moulins, fouleries, scieries, A l" 
dans les batiments desquelles on ME 
rencontre quaiitite de fragments   
du Xlle siecle. Foiitenay etait sur- [ifzg  
tout un etablisseineiit industriel, 
comme Pontigiiy etait ui1 etablis- _fjf  r! 
sement agricole. On trouve en K F D l 
amont du iiioiiastere des traces    il 
coiisiderables de macliefer, ce qui i;   
donne lieu de supposer que les _xe_  
moines avaient etabli des forges  l  
autour de la maison religieuse 1.    
Nous avons vu plus haut que des  C   
metairies etaieiit etalilies dans le   
voisinage des grandes abbayespour F 1 h  
la culture des terres, qui bientot x35 
vinrent augmenter les domaines  if 
des religieux. Ces metairies conser-  
vaient leur nom primitif de vzllw  c'etaient de grandes ferme? QCGUPÜBS 
par des freres convers et des valets, sous la direction d'un religieux qui 
avait le titre de frere hospitalier; car dans ces villw, comme dHHS les 
simples granges isolees ineme, Phospitalite etait assuree 21H VOYägGlIP 
attapdä ; et; ä cet effet, une lampe brülait toute la nuit dans une petite 
niche pratiquee au-dessus ou a cote de la porte de ces bätiments ruraux, 
comme un fana] destine a guider le pelerin et a ranimer son courage  
Voici donc (fig. 10) l'une de ces metairies; dependance de Glairvaux, 
1 Fontcnay appartient aujourd'hui aux dcsccuduuls 
nasti-re est devenu une papeterie importante. 
2 Annales czstera, t. l], p. 50. 
Moutgolfier; le 
ccilebre 
du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.