Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103535
ARÜHITECTURE 
1268 
"ments reserves auxireligieuxf On remarquera totit (l'abord que -l'eglis'e A 
est terminee a l'abside par neuf .chapelles carrees. Quatre autres cha- 
pelles orientees s'ouvrent surle transseptg outre les stalles des religieux 
disposees en avant de la croisee, d'autres stalles sont placees immediate- 
ment apres la porte dfentrdefdans la nef: ces stalles etaient probablement, 
reservees aux freres convers. B est le grand cloitre avec son lavabo cou- 
vert, grand bassin d'une seule piece muni: d'une infinite de petites gar- 
gouilles tout alentour (voy. LAVABO). C, la salle capitulaire-eelairee sur 
un petit jardin. D, le parloir des moines 1': le silence, le plus absolu de- 
vant etre observe entre les religieux, un endroit special ätait reserve pour 
les entretiens. necessaires, afin de ne pas exciter le scandale parmi les 
freres. E, le chauffoir 2: c'etait 1a qifapres le chant des laudes, au lever 
du soleil, les religieux transis pendant l'office de la nuit allaEht se 
rechauffer et graisser leurs sandales, avantfde se rendre aux travaux du 
matin. F,- la" cuisine, ayantsa petite cour de service, son cours d'eau T, 
une laverie et un garde-manger a proximite. G, le refectoirqplaceen face 
du grand bassin des ablutions. H, le cimetiere au nord de Yeglisefl, le 
petit clogitre avec huit cellules reservees aux copistes, eclairees du cote 
du nord et s'ouvrant au midi sur l'une des galeries de ce cloitre. Ii,.fl'in- 
firrneriefet ses dependances; L, le noviciat; M, l'ancien logis des etran- 
gers; N, l'ancien logis abbatial; O, le cloitre des vieillards infirmes ädjflil 
salle de Fabbe; Q, la cellule et l'oratoire de saint Bernard; R, des ecu- 
ries ; _S, des granges et des celliers; U, une scierie et un moulin a huile, 
mus par le cours d'eau T; V, un atelier de corroyeurs; X, la sacristie; 
Y, la [Jetite bibliotheque, armariolunz, oh les freres deposaient leurs livres 
deilticture; Z, un rez-defchaussee au-dessus duquel est etabli le dortoir, 
auquel on accede par un escalier droit pris dans le couloir qui se trouve 
a cote du parloir D. Auedessus de ce parloir etait disposee la grande 
bibliotheque, a laquelle on montait par un escalier donnant dans le croi- 
sillons sud de Feglise. Cet escalier conduisait egalement au dortoir, afin 
quelles religieux pussent descendre a matines directement dans Feglise. 
Du porche peu profond de Yeglise on-parvient a la cuisine etea ses de- 
pendances, sans passer dans-lecloitre, par une ruelle qui longer les granges 
et celliers; cette ruelle est accessible aux chariots par une porte charre- 
tierevpercee a la droite du porche. Ainsi, communications faciles avec le 
(lehoraspour les services. etcloture complete pour les religieiix profes, si 
bon semble. Au sud du petit cloitre on voit une grande salle g c'est une" 
eeolQ, Ou plutotle lieu de reunion des moines destine aux eonfärences en 
usage dans l'ordre de (liteaux. CesLconferences etaient de veritables com- 
bats theologiques, dans ce tempsnouideja la scolastique sfetajt introduite 
dans Tetiide dela theologie; etfen effarthdans 1935111111 Ofiälnala Ce" ÜBÜ Bai 
designe ainsi : lzesiü p. pzignand. aula.   
1 jGdlloquiiflobqs. 
2 Chlefaftbfium. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.