Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103446
259 
ARCHITECTURE 
par la partie du ehieiir sous saint Hugues, elle, ne fut dediee qu'en 1131. 
Le narthex ne fut aeheve qu en 1220. A etait l entree du nionastere, fort 
lmue vomi du x11" siecle a deux arcades, qui existe encore. lan avant de 
lfägiise, en 1;, Cinq degres conduisaient dans une sorte de parvis au milieu 
duquel s'elevziit une croix de pierre, puis on trouvait un graiiitl enimzir- 
ichement interrompu par de larges paliers qui descendait arl entreewilti 
narthex, ilanque de deux tours carrees. La tour mreridionzile etait le siege 
(de la justice, la plläüll; celle du nord etait reservee a läIgtiFdGfleS archi- 
mes. ll ne semble pas que les eglises elunisiennes aient ete precedees de 
porches de cette importance avant le x11" sieele. Le narthex  de Cluiiy 
datait des premieres annees du X1118 siecle; ceux de la  
et de Vezelay ont ete batis au XII". A Vezelziy, cependant, il existait un 
porche construit en ineine temps que la nef a la lin du x16 sieele ou au 
commencement du Xllc, mais il etait bas et peu profond. Il est difficile 
de savoir exactement a quel usage cette avant-nef elait destinee; une 
neeessite absolue avait du forcer les religieux de la regle de Clunv, vers le 
milieu du x11" sieele, d'adopter cette disposition, car elle se (leveloppe 
tout a coup, et prend une grande importance. A Cliiny, a l'a Charile, 
51 Vezelay, le narthex est une veritable eglise avec ses collateraux, son 
triforiuin, ses deux tours. A Vezelay, le triforium se retourne air-dessus 
de la porte d'entree de la nef interieure, et devient ainsi une veritable 
tribune sur laquelle avait ete place un autel au x11? siecle, dans la niche 
centrale formant originairement l'une des baies eclziirzint le pignon 0C'Cl,- 
dental (voy. ARCHITECTURE RELIGIEUSE, fig. 22). Ce vestibule etait-il destine 
a contenir la suite des nobles visiteurs qui etaient requs par les 111011108, 
ou les nombreux pelerins qui se rendaienta l'abbaye incertaines epoques 
de Fannee? Etait-il un narthex reserve pour les penitentstCette dernlärü 
hypothese nous paraitrait la plus vraisemblable; un texte vient lüippuyer. 
Dans l'ancien pontilical de Chalon-sur-Saone, si voisin de Clunpion li- 
b-ait : a Dans quelques eglises, le pretre, par ordre de Feveqiie, celebre la. 
a messe sur un autel tres-rapproche des portes du temple, pour lespeni- 
ctents places devant le portail de Feglise 1. a A (Zluny 11161110, PVÜS (le 
la porte d'entree a gauche. dans le vestibule, on voyait encore, iWilTll. la 
revolution, une table de pierre de quatre pieds de long  (lOlglX pieds 
et demi de large, qui pouvait passer pour un autel du X110 siecle   
D11 vestibule on entrait dans la grande eglise par une porte plein cintre 
dont le linteau representait probablement, comme a Moissae, lesvingt- 
quatre vieillards de la vision de saint Jean 3, bien queles descriptions ne 
relatent que vingt-trois figures. Ail-dessus, dans le tympan, etait sculpte 
de dimension colossale, comme aussi dans le tympan de la porte meri- 
l a In quibusdam ccclcsiis sacenlos in aliquo altari forihus pPOXiIHiOFi cclehrat missanl, 
ajussu episcopi, pwnitentibus ante. forcs ecclesiä conslituhs. n (Loraiu, p, 66,) 
2 Ibid. 
3 Apocalypse.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.