Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103346
 2119  [ ARCHITECTURE 1 
n qu'il aura voulu attaquer, et que son entreprise criminelle ne produise 
u aucun effet. Et quefce testament soit revetu de toute autorite, et de_ 
a meure a toujours ferme et inviolable dans toutes ses stipulations. Fait 
apubliquement dans la ville de Bourges.  
Les imprecations contenues dans cet acte de donation contre ceux qui 
oseront mettre la main sur les biens des moines de Cluny, ou alterer leurs 
privileges, font voir de (ruelles precziutions les donateurs croyaient alors 
devoir entourer leur legs 1. Le vieux duc Guillaume ne s'en tint pas 1a, il 
litle voyage de Home aliu de faire ratifier sa donation, et payer a Feglise 
des Apotres la redevance promise. Bernon, Suivant la regle de Saint-Be- 
noit, installa a Cluny douze moines de ses monasteres, et eleva des bati- 
ments qui devaient contenir la nouvelle congregation. Mais c'est saint 
Odon, second abbe de Cluny, qui merite seul le titre de chef et de createur 
de la maison. Odon descendait d'une noble famille franque; detait un 
homme profonde-ment instruit, qui bientot acquit une influence conside- 
rable. Il lit trois voyages a Rome, reforma dans cette capitale le monas- 
tere de Saint-Paul hors des murs; il soumit egalcment a la regle de Cluny 
les couvents de Saint-Augustin de Pavie, de Tulle en Limousin, d'Au- 
rillac en Zfluvergne, de Bourg-Dieu et de Massay en Berry, de Saint-Benoit- 
sur-Loire, de Saint-Pierre-le-Xlif Z1 Sens, de Saint-Allyre de Glermont, 
de Saint-Julien de Tours, de Sarlat en Perigord, de Roman-Moutier dans 
le pays de Vaud ; il fut choisi comme arbitre des differents qui s'etaient 
eleves entre Ilugues, roi d'ltalie, et Alberic, patrice de Rome. Ce fut 
Odon qui le premier realisa la pensee dladjoindre a son abbaye, et sous 
Pautorite de Fabbe, les communautes nouvelles qu'il erigeait et celles 
dont il parvenait a reformer l'observance. u Point (Fabbes particuliers, 
mais des prieurs seulement pour tous ces monasteres ; Fabbe de Cluny 
seul les gouvernait : unite de regime, de statuts, de reglements, de disci- 
pline. (Yetait une agregation de monasteres autour d'un seul, qui en deve- 
1 On avalt toujours cru devoir employer ces sortes (l'impr6cations, car düja, des 
le vu" sibele, dans un acte de donation d'une certaine Theodetrude Z1 l'abbaye de Saint- 
Dcnis, on lit ce passage  Propterea rogo et contester coram Dco et Angelis ejus, 
u omm nationi hominmn tam propinquis quam extraneis, ut nullus contra delibcrutiom: 
amea lmpedixncntunl sancto Dionysio de hac re quae ad me per has litteras deputatum 
a est facere przesulnat, si fuerxt qui minas suas ad hoc apposuerit faciendo, wternus Box 
a peccata mca ubsolvat, et ille maledictusixx inferno interinri et AlllllllClllil et lllaranathq 
a pcrcussus cum Juda cruciandus descendat, et peecatum que-m amitlit in lilios et in domo 
"sua cmdclissilna plnga ut leprose pro hujus culpa in Dco pereussus, ut non sil; qui 
a inlmbilet in domo cjus, ut eoruul plaga in multis timoreln concutiat, et quantmn res 
a ilyga mclim-ala valuerit, duplex, salisfactione flsco Cgcllli exsulvalnu n (Hjst. de l'abbaye 
de Saint-Denis, Felibicn, pieces justill, p. w.) Dans une charte de Gammon pour le mo- 
naslärc de Limeux, en 697 (Amml. Bcned., t. l, appencL, art. 3A); dans la charte de 
fondation des monaslercs de Poultiers et de Vezelay: donnäc PÜF Gäfilfd de llüussillon 
au me Smala (Hag. P1'ct., Courtepev), et dans beaucoup d'autres pieces, ces malädiclioxls 
se presentent a peu pres dans les nlämes tenues, comme on le voil. d'ailleurs par 10; 
Formules de Marculfe.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.