Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103296
I ARCHITECTURE ]  2M  
GIEUSE) : A est le chceur a l'orient, la confession sous le sanctuaire ; BD, 
Fexedre, la place de liabbeet des dignitaires; C, l'autel de Sainte lllarie et 
de saint Gall, avec une sorte de galerie alentour, intitulee sur le plan 
involutio circum  derriere l'autel dedie ä. saint Gall est son sarcophage ; 
E, des stalles pour les religieux, les deux ambons pour lire Yepitre et 
Yevangile ; F, divers autels ; G, les fonts baptismaux. H, un Second choeur 
51 l'occident; I, un second cxedre pour les religieux; K, Fecole, avec ses 
cours disposees comme Yimpluvium des Romains et des salles alentour; 
des latrines isolees communiquent au batiment par un passage; a l'ouest 
de ce batiment,des celliers, une boulangerieet une cuisine pour les hotes ; 
L, la sacristie-a la droite du choeur oriental; M, une salle pour les scribes ii 
la gauche duchoeur, avec bibliotheque au-dessus ; NN, deux escaliersii vis, 
montant dans deux salles circulaires ou se trouvent places des autels de- 
dies auxarchanges saints Michel et Gahriel ; O, Pentree de Yeglise reservee 
au peuple, avec narthex; autour du sanctuaire I, un double collateral 
pour les iideles ; P, le vestibule desfamiliers du couvent ; Q,le vestibule des 
hotes et des ecoliers; le long du bas cote nord sont disposees diverses salles 
destinees aux maitres des ecoles, a ceux qui demandent asile, des dortoirs. 
Au midi, R, le cloitre; S, le refeetoire avec vestiaire au-dessus; T, le cellier 
avec salle au-dessuspourconscrver des provisions de bouche; U, des bains; 
V, le dortoir avec chauifoir au-dcssous : le tuyau de 1a cheminee est isole ; 
X, des latrines isolees et reunies au dortoir par un passage etroit et coude; 
Y, la cuisine avec passage etroit et coude communiquantau refectoire : ces 
passages sont evidcmmcnt disposes ainsi alin (Fempecher les odeurs de 
se repandre, soit dans le dortoir, soit dans le refectoire; Z, l'officine pour 
faire le pain sacre. b, le jardin potager, chaque plate-bande est indiqucc 
avec le nom des legumes qui doivent y etre cultives; b', la maison du 
jardinier; d, le verger avec l'indication des arbres a fruits et leur nom; e, un 
bätiment reserve aux novices d'un cote et aux infirmes de l'autre, avec 
chapelle double : chacun de ces bzitiments contient un cloitre avec salles 
alentour, des chauffoirs, des latrines isolees; f, les poulaillers et le loge- 
ment du chef de la basse-cour; g, le logement du medecin; h, un petit 
jardin pour cultiver des plantes merlicinales; li', la pharmacie, i, le loge- 
ment de Yabbe ;j, la cuisine de Fabbc, un cellier, des bains, et les chambres 
de ses familiers; l, le logement des hotes avec ecurie, chambres pour les 
serviteurs, refectoire au centre, cliauffoir et latrines isolees; m, des loge- 
ments avec ecuries et etables pour les palefreniers, les bergers, porchers, 
les familiers, les serviteurs, etc. ; n, l'habitation des tonneliers, Cordiers. 
bouviers, avec etables ; des magasins de grains, une officine pour torrelier 
des graines; o, des batiments destines a la fabrication de la cervoise, des 
logements de serfs, un moulin ä bras et des mortiers; p, les logements et 
ateliers des Cordonniers, bourreliers, armuriers, fabricants de boucliers, 
tourneurs, corroyeurs, orfevres, serruriers, ouvriers fouleurs; q, le frui- 
tier; r, les logements des pelerins, des pauvres, leur cuisine et refectoire. 
On voit ainsi que, des cette epoque, les monasteres ne s'occupaient
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.