Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103225
 237  [ ARCHITECTURE l 
celles de Bourges, mais plus adroitement combinees; ici les chapelles sont 
grar des, profondes, etlaissent encore entre elles cependant des espaces 1i_ 
bres pour ouvrir des fenetres destinccs äeclairerle double bas cote. Comme 
äBourges, ces deux collateraux sont inegaux cn hauteur,et le second, plus 
bas,estsurmonte d'un triforium et de fenetres eclairant lc premier bas cote. 
A dater de 1220 ä 1'230, il est rare de voir les sanctuaires des Cathe- 
drales entoures de doubles collaterziux : on se contente d'un bas cote 
X 
l x I 
 "x_  
X x 
4  Q Q 
e f 0 s 
IIIÄ_  11  
x Av! '  j 
rvsw   
 il 
{   ' W q" 
simple, et les chapelles rayonnantes prennent plus d'importance. Dans les 
eglises ogivales primitives, comme la cathedrale de Rouen, par exemple, 
dont les sanctuaires ne possedent qu'un seul collateral, les chapelles ne 
sont qu'en nombre restreint, de maniere a permettre entre elles Youvep. 
ture de jours directs dans le bas cote (fig. 60 l). Nous voyons ici des voüteg 
1 Nous donnons le plan de ce chfeur avec la chapelle de la Vierge construite au 
xrva siäcle, sur l'emplacement d'une chapelle de chevet semblable aux deux autres qui 
existent encore, mans un peu plus grande-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.