Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103154
ARCHITECTURE 
230 
vient l'abside principale simple, sans bas cotes, flanquee de deux petites 
absides comme les eglises du Ithin. A Langres, apres la premiere travee 
du chmur, c'est une serie de colonnes posees en hemicycle, portant les 
voütes d'arete a nervures du collateral. Ces voütes sont nativement tra- 
cees : car chaque travee rayonnante du collateral formant coin, et les arcs 
ogives donnant en projection horizontale des lignes droites, il s'ensuit 
que les rencontres des diagonales ou les clefs sont bien plus rapprochees 
du sanctuaire que du mur exterieur; les naissances des archivoltes ban- 
dees d'une colonne a l'autre ctant au meme niveau que les naissances des 
formcrets traces sur les murs du pourtour, et les arcs formerets comme 
les archivoltes etant des tiers-points, les clefs de ces formerets sont plus 
elevees que les clefs des archivoltes, et par consequent les lignes de clefs 
des voütes sont fortement inclinees (voy. CONSTRUCTION, fig. 37). Les ar- 
chivoltes de la prcmierc travee du chmur donnant la hauteur du triforium 
perce dans le mur dadossement du comble, il reste dans la partie circu- 
laire, entre la base de ce triforium et les archivoltes bandces sur les co- 
tonnes, un espace plus grand. Il y a donc changement de systeme complet 
entre les parties paralleles du chmur et le rond-point; ce sont pour ainsi 
dire deux ediüces qui sont accoles l'un a l'autre, et se relient mal. Les 
grandes voütes rendent encore ce defaut d'unite plus sensible, car la pre- 
miere travee est fermee par une voüte en arcs d'ogive, et le rond-point 
par un cul-de-four engendre par le dernier arc-doubleau ogival; et, fait 
remarquable, cette voüte en cul-de-four est maintenue par des arcs-bou- 
tants qui datent de sa construction. A la naissance du cul-de-four s'ou- 
vraient de petites fenetres plein cintre dont les archivoltes venaient le 
pcnetrer, tandis que sous les formerets de la premiere travee les fenetres 
pouvaient etre hautes et percees dans les murs goutterots. Le systeme de 
la construction ogivale franchement adopte dans tout le reste de Fcditice 
dejä. se trouvait ainsi completement ctranger au rond-point, qui restait 
roman, au moins dans sa partie superieure. Un defaut d'harmonie aussi 
choquant ne pouvait manquer de faire faire aux constructeurs de nou- 
veaux efforts pour appliquer aux ronds-points, comme ä tout le reste des 
edifices, le mode de voüter en arcs d'ogive. Comme ornementation, la 
cathedrale de Langres reste egalement romane : le triforium s'ouvre dans 
les combles couvrant les bas cotes; les piles sont composees de pilastres 
canneles, comme 51 Autun, ä 136811116, a Cluny, a la Charite-sur-Loirc, 00H" 
fermement a la tradition antique; les contre-forts du choeur sont plaques 
de gros pilastres canneles, termines par des Chapiteaux corinthiens; les 
chapiteaux des colonnes du choeur sont des imitations des chapiteaux 
romains 1. La partie anterieure de la nef elle-meme, elevee de 1180 a 1190, 
laisse voir des chapiteaux a crochets, quoique les piles restent composees 
de pilastres canneles comme dans le chceur et le transsept. Sur une partie 
  rte anti ne däcoräe de ilas- 
1 Langres est une ville romamc; on y volt encore une P0 q p 
Lres cannelds.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.