Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103011
[ AltClllTECTCRE ]  216  
apres tout, etaient romains aussi bien que le Saint-Sepulere, du v0 au 
Xlle sieele on batit en Occident un assez grand nombre deglises rondes. 
A Paris, Childebert lit batir Peglisc Saint-Vincent (aujourd'hui Saint- 
Germain 1'Auxerrois), que l'on designait sous le nom de Saint-Vincent 
le Rond  A la gauche du portail de la cathedrale de Paris, il existait 
une chapelle qui avait conserve le nom de Saint-Jean le ltond2. 
A l'abbaye Saint-Benigne de Dijon, on voit encore Fetage inferieur 
de la rotonde commencee au vif siecle derriere l'abside de Peglise. Cette 
rotonde avait trois etages, compris la crypte, avec galerie de pourtour 
comme le Saint-Sepulcreg lvoy. SEPULCRE (Saint-)]. Charlemagne avait 
eleve Feglise circulaire d'Aix-lzi-Chapellc, imitee au X118 siecle dans l'abbaye 
d'0ttmarsheim. Au x12 sieclc, a Neuvy-Saint-Sepulcre, pres de Chateau- 
roux, on jetait les fondements d'une eglise reproduisant les dispositions 
du Saint-Sepuicre de Jerusalem. Au X116 siecle, on ccnstruisaitla grande 
eglise abbatiale de Charroux, dont la nef se terminait par une immense 
rotonde avec bas cotes triples lvoy. SEPULCRE (Saint-N. A la meme epoque, 
au fond du Languedoc, Yeglise de Rieux-ltlinervois s'elevait sur un plan 
circulaire preeede d'un petit porche. Et comme pour faire ressortir l'im- 
portance de certaines traditions, nous voyons encore en plein XVIe siecle 
Catherine de Medicis faire construire, au nord de Feglise abbatiale de 
Saint-Denis en France, un monument circulaire avec bas cote a deux 
otages, comme le Saint-Sepulere de Jerusalem, pour abriter la sepulture 
de son epoux et de ses successeurs. Quand l'ordre religieux et militaire 
du Temple fut institue, les Commanderies de cet ordre prirent comme 
type de leurs eglises, ou plutet de leurs chapelles (car ces monuments 
sont tous d'une petite dimension), le plan du Saint-Sepulcrc de Jerusalem 
(voy. TEMPLE). Mais si l'on peut eonsiderer ces edilices circulaires comme 
proeedant d'une influence orientale, puisque Fedilice mire qui leur servait 
(l'original etait en Orient, on ne peut toutefois les regarder comme 
byzantins, puisque le Saint-Sepulere de Jerusalem est un monument de la 
decadence romaine. De meme, si nous prenons Feglise du monastere de 
Bethleem comme le type qui, au XIIÜ sieele, a fait. elever les eglises a trans- 
septs termines par des absides semi-circulaires, telles que les catliedrales 
de Noyon, de Tournai, de Soissons, de Bonn sur le lthin, de Peglise de Saint- 
Macaire sur la Garenne, nous ne pouvons guere non plus eonsiderer cette 
influence comme orientale, puisque Feglise de la Nativite de Bethleem est 
une basilique romaine couverte par une charpente apparente, et ne diffe- 
rant de Saint-Paul hors des murs, par exemple, que par les deux absides 
ouvertes dans les deux pigIIOHS de la croisee. 
Les veritables types byzantins, c'est Sainte-Sophie de Constantinople; 
ce sont les petites eglises de Greee et de Syrie, elevees depuis le regne de 
l Le Tlzdzitre des antiquifäs de Paris, par J. Dubrcul. Paris, 1635, liv. III." 
"3 IbirL, liv. I. 
3 Don Plancher, Hist. de Bourgogne.  Mabilloxl, Amml. S. Benedicti, t. IV, p. 
152.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.