Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1102720
 187  [ ARCHITECTURE 1 
fdeeorees d'arcs ogives tres-minces, sans utilite, et qui,au lieu de porter les 
remplissages, sont portes par eux au moyen de. queues penetrant dans les 
nretes a peine saillantes de ces voütes. Mais bientot, pendant la seconde 
moitie du x11" siecle, les architectes du Nord s'emparent de ce motif de 
decoration pour etablir tout leur systeme de construction des voütes eu 
arcs d'ogive. Ils donnent aux arcs ogives une epaisseur et une force assez 
grande non-seulement pour qu'ils puissent se maintenir par la coupe de 
leurs elaveaux, mais encore pour pouvoir s'en servir comme de cintressur 
lesquels ils viennent bander les triangles de remplissages formant autant 
de petites voütes independantes les unes des autres, et reportant tout leur 
poids sur ces cintres. Ce principe une fois admis, ces architectes sont com- 
pletement maitres des poussees des voütes, ils les font retomber et les diri- 
gent sur les points resistanls. C'est par l'application savante de ce principe 
qu'ils arrivent rapidement a reporter tout le poids et la poussee de voütes 
enormes sur des piles extremement minces et presentant en projection ho- 
rizontale une surface tres-minime. Nous ne nous etendrons pas davantage 
sur ce chapitre, developpe aux mots CONSTRUCTION et VOUTE. 
La figure 19 faitvoir comme les architectes qui construisaient des eglises 
etaient conduits, presque maigre eux et par la force des choses, a donner 
une grande elevation aux nefs centrales comparativement a leur largeur. 
La plupart des auteurs qui ont 
ecrit sur l'architecture reli- X 23 
gieuse du moyen age se sont   
emerveilles de la hauteur pro- 
digieuse de ces nefs, et ils ont  
voulu trouver dans cette eleva-    
tion uneidee symbolique. Que   
l'on ait exagere, a la fin du    
txmt siecle et pendant les XlVe    
et xve siecles, la hauteur des il:  L,  
ediiices religieux, indepen-       
damment des necessites de 2  Js 
la construction, nous voulons fi    
bien l'admettre; mais au mo-   
ment oü l'architecture reli- fa,   ("x w, 
gieuse se (leveloppe dans le  l,   
nord de la France, lorsqu'on f,"    l 
etudie scrupuleusement les p g;     
monuments, on est frappe des l!    
effoirls que font les architectes 8,      
pour reduire au contraire, au- 11-41"      
tant que possible, la hauteur des nefs. Un expose fort simple fera com_ 
prendre ce que nous avaneons ici. Supposons un instant que nous ayons une 
egliseaeonstruire d'apres les donnees admisesiilatin du x11? siecledlg. 23): 
la nef doit avoir 12 metres d'axe en axe des piles, les bas cotes 7 metres;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.