Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1102104
 125  [ARCHITECTURE 1 
pxtäI-ieure du monastere devait, comme toujours," donner aux arts, et 
particuliereinent a l'architecture, Un grand 055011; et (fätait dans le sein 
des abbayes memes que se formaient les maitres qui allaient, au x12 siecle, 
leur donner une importance materielle egale a leur preponderance reli- 
gieuse et morale dans la ehretiente. Le premier architecte qui jette les 
fondements de ce vaste et admirable monastere (le Gluny, presque entie- 
rement (letruit aujourd'hui, est un cluniste, nomme Gauzon, ci-dexfaut 
abbe de llaumek Celui qui acheve la grande eglise est un Flamand reli- 
gieux, Ilezelon, qui, avant son entree a Cluny, enseignaitaLiege; les 
rois düüspagne et dktngleterre fournirent les fonds necessaires a l'ache- 
vement de cette grande construction (voy. ÄRGHITECTURE MONASTIOUE). 
Non-seulement ces batiments grandioses allaient servir de types a tous 
les monasteres de la regle de Cluny en France et dans une grande partie 
de FEurope occidentale; mais les simples paroisses, les constructions 
rurales, les monuments publics des villes, prenaient leurs modeles dans 
ces centres de richesse et de lumiere. La, en effet, ct la seulement, se 
trouvaient le bien-etre, les dispositions etudiees et prevojfantes, salubres 
et dignes. En 1009, avant meme la construction de l'abbaye de Cluny 
sous Pierre le Venerable, (r Hugues de Farfa avait envoye un de ses dis- 
u eiples, nomme Jean, observer les lieux et decrire pour l'usage parti- 
u culier de son monastere les us et coutumes de Cluny. Cet ouvrage, de- 
a meure manuscrit dans la bibliotheque vaticanc, n" 68082, contient des 
u renseignements que nous ne retrouverions pas ailleurs aujourd'hui. 
a Nul doute que ces dimensions que l'on veut transporter a Farfa ne 
a soient celles de Cluny au temps de saint Odilon. Quand nous serions 
a dans l'erreur 21 cet egard, toujours est-il certain que ces proportions 
 a ont etc fournies et ces plans elabores a Cluny, dont nous Isurprenons 
a ainsi la glorieuse influence jusqu'au cceur de l'italien... .L'E_r]lise devait 
a avoir 1110 pieds de long, 160 fertätres vitrees  deux tours d l'entrer), fbrmant 
ff un parvis pour les latques... ; le dortoir, M0 pieds de long, 311 de hauteur, 
(l 92 fenätres vitrcfes, ayant chacune plus de 6 pieds de hauteur et 2 'l[2 de lar- 
(t geur; 1e räfectoire, 90 pieds de long et 23 de lzauteurm," l'uumünerie, 
a 60 pieds de longueur; Patelier des verriers, bijoutiers et orftfvres, 125 pieds 
 u de long sur 25 de large3; les ecuries des chevaux du monastere et des etran- 
in gers, 280 pieds de long sur 254m" l, 
Mais pendant querles ordres religieux, les eveqUGS, (lui niadmeuaienl 
pas le vasselage de liEglise, et le souverain pontife a leur tete, soutenaient 
avec ensemble et persistance la lutte contre les grands pOLIVOiPS fÜOClIHIX, 
voulaient etablir la predominanee spirituelle, et reformer les abus qui 
1 Lhbbd Cuchcrat, p. 1M. 
2 Ana. Bened., t. IV, p. 207 et 208. 
3 (r lnlcr przealictas cryplns et Cellrun novitiorum, positn sit alia cella ubi auriüces, 
a inclusores ct vitrei magistri opcrenlur; quaä cella habcat longitudinis CYXV pcdes, lati- 
n tudinis xxv. n 
4 Clwzy au x1' siäcle, par Fabbd Cuchcrat, p. 106 (il 107-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.