Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100718
parure. Deja cependant des esprits distingues avaient ouvert la voie; 
eclaires par les travaux et l'admiration de nos voisins les Anglais, ils 
songeaient a classer les edifiees par styles et par epoqties. On ne sien 
tenait plus a des textes la plupart errones, on admettait un classement 
areheologique base sur l'observation des monuments eux-memes. Les 
premiers travaux de M. de Caumont faisaient ressortir des earacteres 
bien tranches entre les differentes epoques de l'architecture frangaise 
du Nord. En 1831, M. Vitet adressait au ministre de Pllllltäflfllll" un 
rapport sur les monuments des departements de l'()ise, de l'Aisno, du 
Nord, de la Marne et du Pas-de-Calais, dans lequel Poli-gant ecrivain 
signalait t1 l'attention du gouvernement des tresors inconnus, bien 
qu'ils fussent ä nos portes. Plus tard, M. lllerimoo poursuivait les 
recherches si heureusement commencees par M. Vitet, et, parcourant 
toutes les anciennes provinces de France, sauvait de la ruine quantitc 
rfedifices que personne alors ne songeait a regarder, et qui font 
aujourd'hui la richesse et l'orgueil des villes qui les possedcnt- 
M. Didron expliquait les poämes sculptes et peints qui couvrent nos 
cathedrales, et poursuivait a outrance le vandalisme partout ou il 
voulait tenter quelque tieuvre de destruction. Mais, il faut le dire a 
notre honte, les artistes restaient en arriere, les architectes couraient 
en ltalie, ne commengant a ouvrir les yeux qu'a Genes ou a Florence; 
ils revenaient leurs portefeuilles remplis d'etudes faites sans critique 
et sans ordre, et se mettaient a l'oeuvre sans avoir mis les pieds dans 
un monument de leur pays.  
La Commission des monuments historiques instituee pres le 
ministere de l'interieui' commengait cependant a recruter un petit 
nombre d'artistes qu'elle chargeait d'etudier et de reparer quel- 
ques-uns de nos plus beaux monuments du moyen age. C'est a cette 
impulsion donnee des l'origine avec prudence que nous devons 
la conservation des meilleurs exemples de notre architecture na- 
tionale, une heureuse revolution dans les etudes de l'architecture, 
d'avoir pu etudier pendant de longues annees les edifices qui 
couvrent nos provinces, et reunir les älämellts de Ce livre que
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.