Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101967
M1 
ARCHITECTE 
Libergier porte le costume laique; nous donnons ce que nous posse- 
dons de son oeuvre dans le Dictionnaire. 
Jean de Ghelles construisait, en 1257, sous Pepiscopat de Regnault de 
Corheil, les deux pignons du transsept et les premieres chapelles du 
chmur de Notre-Dame de Paris. La grande inscription sculptee en relief 
sur le soubassement du portail sud, par la place qu'elle occupe et le 
soin avec lequel on l'a executee, fait ressortir l'importance que l'on 
attachait au choix d'un homme capable, et le souvenir que l'on tenait. 
ä conserver de son ceuvre. Voici cette inscription : 
ANNO  DOMINI. MCCLVÜ JIENSEJTEBIIUARIO  IDUS ÄECUNDO. 
HOCJUITJNCEPTUM LHRXSTI. GENITRICIS. HONORE. 
KALLENSI  LATHOMO .VIVENTEJOHANNEJIAGISTRO. 
En 1277, le cäiäbre architecte Erwin de Steinbach commengait 1a con-- 
struction du portail de la cathädrale de Strasbourg, et au-dessus de la 
grande porte on lisait encore, il y a deux siiacles, cette inscription z 
ANNOJJOMINI JlCCLXXVIl-IN. DIE- BEATI. 
URBANLHOCBLORIOSUM. OPUS JNCOHAVIT- 
MAGISTER .ERVINUS.DE. STEINBACH. 
Erwin meurt en 1318 , et son iils continue son oeuvre jusqu'a la 
grande plate-forme des tours. 
Ce respect pour l'oeuvre de l'homme habile, intelligent, n'est plus. 
dans nos moeurs, soit; mais n'en tirons point vanite : il ne nous semble pas 
que l'oubli et l'ingratitude soient les signes de la civilisation d'un peuple. 
Ces grands architectes des XIIE et X1110 siecles, nes la plupart dans le 
domaine royal et plus particulierement sortis de Ylle-de-France, ne 
nous sont pas tous connus. Les noms de ceux qui ont bati les cathe- 
drales de Ghartres et de Reims, de Noyon et de Laon, Yadmirable facado 
(le la cathedrale de Paris, ne nous sont pas conserves, mais les recher- 
ches PYÜOÜEUSHS de quelques archeologues nous font chaque jour decou- 
vrir des renseignements pleins dinteret sur ces artistes, sur leurs etu- 
des, et leur maniere de proceder. Nous possedons un recueil de croquis 
faits par l'un d'eux, Villard de Hgnnecourt, avec des observations et 
annotations sur les monuments de son temps. Villarcl de Honnecourt, 
qui dirigea peut-etre les constructions du choeur de lit Cilthädfale de 
Cambrai, demolie aujourd'hui, et qui fut appele en Hongrie pour entre-e 
prendre d'importants travaux, etaii; 1e contemporain ct l'ami de Pierre 
de Corbie, architecte cälehre du X111" siecle, constructeur de plusieurs 
eglises en Picardie, et qui pourrait bien Qtfg l'auteur des chapelles absi- 
dales de la cathedrale de Reims. (les deux artistes composerent ensemble- 
une cglise sur un plan fort original, decrit par Villard 1. 
1 M. Lassus, notre regrettä confräre et ami, a IIIIHOÜÜ 
Hounecourt, qui, depuis, a ätä public-E par M. Darcel. 
le manuscrit de Villard 
de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.