Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101746
 89  [ ARCATURE 1 
ARCATURES DE REZ-DE-CHAUSSEL- Ces sortes d'arcatures sont generale- 
ment placces, dans l'architecture frangaise, ä Pinterieur, sous les appuis 
des fenetres basses, et forment une serie de petites arcades aveugles entre 
le s01 et ces appuis. Les grandes salles, les bas cotes des eglises, les cha- 
pelles, sont presque toujours tapisses dans leurs soubassements par une 
suite dhrcatures peu saillantes, portees par des pilastres ou des colonnettes 
detaches reposant sur un banc ou socle de pierre continu. Nous donnons 
comme premier exemple de ce genre de decoration une travee interieure 
des bas cotes de la nef de la cathedrale du Mans (fig- Ü- Dans cet exemple, 
qui est du Xle siecle, la construction des maconneries semble justifier 
l'emploi de l'armature; les murs sont formes de blocages parementes on 
petits moellons cubiques comme certaines constructions gallo-romaines. 
Lgarcature, par son appareil plus grand, la fermete de ses piededroits 
monolithes, donne de la solidite 21 ce soubassement en le deeorant; elle 
accompagne et couronne ce banc qui rogne tout 1e long du bas cote. Le 
plus souvent meme, ä cette epoque, les arcatures sont supportees par 
des colonnettes isolees, ornees de bases et de chapiteaux sculptes : nous 
I.  12
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.