Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101705
ARC 
gee aux deux extremites des linteaux (fig. 76); quelquefois aussi, au-dessus 
des linteaux, on voit une clef posee dans l'assise qui les surmonte, et qui 
forme ainsi une plate-bande appareillee reportantle poids des murs surles 
deux pieds-droits (fig. 77). Un vide est laisse alors entre l'intrados de la clef 
  a    
   s  
z-Üift")! Äag-ä  if, s:  Vit 
   l i inuit ifllllllililflifillt-LTP- 711g" ilililllllilwiii iilliii i, 
et le linteau pour eviter la charge de cette clef en cas de mouvement dans 
les constructions. Des arcs de decharge sont poses au-dessus des ebrase- 
ments interieurs des portes et des fenetres  VWXL aä 
dans presque tous les edifices civils du xlglss  
moyen age. Ces arcs sont plein cintre NLWK fpa f 1 
(fig. 78) (chateau de Polignac, Haute-Te)   "j äH-äxk Ü 
Loire, partie du Xli siecle), rarement en   x 
tlels-point, et le plus souvent bombes fffli  sa)  
seulement pour prendre moins de hau-    Vs?) 
teur sous les planchers (voy. FENETRE). W"-    "fiffiffi 
Pendant la periode ogivale, les construc-    
teurs ont a franchir de grands espaces  F; 
vide; ils cherchent sans cesse a diminuer L. m inuqff: 
il rez-de-chaussce les points d'appui, afin "f! ÜJJÜLAKIIQZKVTTÜ 
de laisser le plus de place possiblea la PÄFÜÜÜÄ, le  
foule, de ne pas gener la vue. Ce principe kil    
les conduit a ctalalir une partie des c0n- Q '  
structions superieures en porte a faux; si   
dans le travers des nefs ils ctablissent des arcs-boutants au-dessus des bas 
cotes, pour reporter la poussee des grandes voütes a Yexterieur, il faut, 
dans le sens de la longueur, qu'ils ävitgnt  
de faire peser les murs des galeries en  
porte a faux sur les voütes de ces bas 79l XI  
cotes, trop legeres pour porter la charge     f "f.   
 lÜTJa-ÄX L  if V1 
eviter 1e fächeux-effet de ce poids sur des     
 ,  X     11,1   
soutes, des arcs de decharge ont ete me- TLX "il.  .1   iI_IT_  
nages dans Pepaisseur des murs de fond Äfx "l  '1  
des galeries au premier otage. (les arcs l l,  ("J   a"; 
reportent la charge de ces murs sur les  
sommiers des arcs-doubleaux des bas Äxs 1  i; (WLÄ 
cotes (voy. CONSTRUCTION, GALERIE, TRIFO- i? 
11mm). On trouve des arcs de decharge a: _ 
en tiers-point, dans les galeries hautes de Notre-Dame de Paris, dans le 
triforium des nefs des cathedrales d'Amiens (fig. 79), de Reims, de Nevers.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.