Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101676
ARC 
travees de voütes; on supposait que les butees des contre-forts des pi- 
gnons et celles des murs des xiefs suffisaient pour maintenir la ponssee 
des ares-doubleaux entre ces butecs. Ala cathedrale de Par1s,par exemple 
(fig. 71), il a ete construit des ares-bou- 
71 tants de A enB pour maintenir la poussee 
XX B A des voütes de la nef et du CIIGILIIÜIIIBÄS 
"VX  E Yeeartement des voütes des croisillons 
f X D-   n'est maintenu que par les deux contre- 
   forts minces D et C, et il n'a jamais existe 
f  d'ares-houtants de D en A et de G en A. 
  On ne pouvait songer en effet a bander 
des arcs-boutants ui eussent ris les 
L A f A f f 
 contre- orts E en flanc, en a mettant 
i-f    que ces contre-forts fussent arrives jus- 
 - Q qu'au prolongement de Fare-doubleau 
  E CD, ce qui n'existe pas a la cathedrale de 
7 B A Paris. Cette difficulte non resolue causa 
 quelquefois la ruine des croisillons peu de 
temps apres leur construction. Aussi, des le milieu du xnie siecle, on 
disposa les eontre-fortsxdes angles formes par lesxtranssepts, de maniere 
ä pouvoir buter les voutes dans les deux sens (fig. 72). A la eathedrale 
f L 73 A 
 . A. 
A1  
cYAmiens, par exemple, ces contre-forts, ä la rencontre du 119115561311 et 
du choeur, präsentcnt en plan la forme d'une croix, et il existe des arcs- 
houtants de D en C comme de A en B. Quand les arcs-boutants sont il 
doubles volces, la prcmicre voläe est bandcc de E en F comme de G en F. 
Souvent il arrivait aussi que les arcs-boutantg des nefs ou des choeurs, 
poussant sur la tranche de contre-forts trcs-larges, mais tries-minces, 
et qui näätaicnt en rcalitä que C105 Hlllrsüig. 73), comme aux chcnurs de 
Notre-Dame de Paris, de Yäglise de Saint-Denis, de la cathcdrale du 
Mans, tendaient ä faire dcverser ces murs; on ätablit cgalement, vers le 
milieu du xnv siäcle, des cperons latcraux A sur les flancs des contre- 
forts, pour prcvenir ce dcversement. 
On ne sarrota pas u; ces masses de constructions älevces pour main-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.