Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101660
ARC 
les archivoltes et les arcs ogives. Au-dessus des arcs-boutants les contre- 
forts sont rendus plus stables Paf des Pinflcles, et 195 0010111168 elles-memes 
.5011L chargees et roidies par les pyramiclions qui les surmontant. Il est 
aise de comprendre, en exammant le plan A, comment les deux voütes 
du porche, qui reposent d'un cote sur le mur du transsept, et de l'autre 
-sur les trois colonnes C, D, E, ne peuvent se maintenir sur des points 
d'appui aussi greles qu'au moyen de la butce des trois arcs-boutants 
0111136, EH, reportant les resultantes de leurs poussees sur les trois 
contre-forts I, K, L. L'espace MGDEN est seul couvert, et forme comme 
un grand dais suspendu sur de freles _ 
colonnes. Cette elcgante construction ff  10 13' 3 
n'a eprouve ni, mouvement ni dever-   s 9  
 extreme legerete, x I (i? 
et quo1qu'elle ait ete laissee dans les  N 
plus mauvaises conditions depuis   
longtemps (voy. Peneun).   "T fLÄj; 
On aura pu observer, d'apres tous    
les exemples que nous avons donnes, Xi i  K 
vqueles arcs-boutants ne commencent       
a etre chanfreines ou ornes de mou-  u     
lures qu'a partir de la deuxieme moi-  l u   i 
tie du X111" siecle. En general, les M  
prolils des arcs-boutants sont tou-     
jours plus simples que ceux des' 1 lf i W; 
arcs-doubleaux; il est evident qu'on f    f; 
craignait d'aifaiblir les arcs-boutants l" X  1 
exposes aux intemperies par des evi-   Jjj  
dements de moulures, et qu'en se   a   
laissant entrainer a les tailler sur un    
profil, on obeissait au desir de ne   u  
point faire contraster ces arcs d'une '  lfj : 
manicre desagreable avec la richesse    
des ai-ehivfoltes des fenetres et la pro- NÜI i Üäl 
fusion de moulures qui couvraient   
tous les membres de l'architecture 
des la fin du X1119 siecle. Cependant les moulures qui sont proülees a 
l'intrados des arcs-boutants sont toujours plus simples et conservent 
une plus grande apparence de force que celles appliquees aux archivoltes 
et aux arcs des voütes. 
Lorsque la lin du x11" siecle et au commencement du XIIIB on adopta 
le systeme des arcs-boutants pour les grandes voütes portees sur des piles 
isolees, on ne songea d'abord qu'a contre-buter les poussees des voütes 
des nefs et des choeurs. Les voütes des transsepts, se retournant a angle 
droit, n'etaient contre-butees que par des contre-forts peu saillants, On 
se fiait sur le peu de longueur des grgisillons, composes de deux ou trois 
1.  M
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.