Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101628
ARC 
appareil. lci la butee n'est pas OMBHUB äÜfffQYfm de ffifc ABC, mais  
rem de pierre DE. L'arc ABG, dont la flexibilite est d ailleurs neutralisee 
par l'horizontale Bc et le cercle F, I) esttld (11111: Pfävftenjfefrhiijl etai 
de Hechm S1 yarchitecte qui a trace ce arc-ou an eu pu aire tai lei 
le triangle DBG dans un seul morceau de pierfle, il se fut (Äispensla 3e 
 ;   a ic- 
placer 1e lieriAB  Toutefois, pour oser appzäreil er une Ide louant (E 
cette fagcn, il fallait tetie ien sui du point te a gOILSSL? A {aveu {a ce 
de la direction de cet e poussee; car si ce sys eme e _u ee eu e, e p ac 
un peu. fin-dessus ou au-dessous dcla poussee, si lalliqnc  n euttpas 
ete inclinee suivant le seul angle qui lui convenait, i y aurai eurup uie 
au point B. Pour que cette rupture 11'311) pas eu lieu, il faut supposer 
que la resultante despressions diverses de la voute agit absolument sär 
le point D. Ce n est donc pas trop s'avancer que de dire : le systeme e 
Yarc-boutant, au XIVe siecle, etait arrive a son developpement le plus 
complet. Mais on peut avoir raison suivant les regles absolues de la geo- 
inetrie, et manquer de sens. L'homme qui a dirige les constructions 
de Peglise Saint-Urbain de Troyes etait certes beaucoup plus savant, 
meilleur matliematicien que ceux qui ont bati les nefs de Ghartres, de 
Reims ou d'Amiens; cependant ces derniers ont atteint le but, et le prff- 
mier l'a depasse en voulant appliquer ses materiaux a des combinai- 
sons geometriques l i  
qui sont än comlplet M- B 
iiiiiioät 1.3155 qSEf "ma;  67 
l 5    
lites; en voulant  9;;  v; l, a- 
 1  l  LI .i  x lifts 
delnnera apiertrine  i  
10 e qui appari  v    
aubois;entorturant     
la forme et l'art en-      
fin, pour se donner  l. 
la puegile lsatisfac-  
tion e es Soll- l: l äil  w.- 
mettre ä la solution  R  lis  
d'un probleme de   lb E 
geqimetpie. CGmSIIÜIÄÄ    
1a e ces w  l  "illl    
qui sont aussi bons I    
a etudier qu ils sont    
mauvais a suivre. iiiwä   n," 
Cememeprincipe  q: x  
est adopte dans de i 1 i" l ghäd" l d T 
    ra 
grands ediiices. On voit dans la partie de la nef de a? V6 l? POYGS; 
qui date d-u Xve Släcie, un arc-boutant a double vo e,tparlicu ierernen 
bien etabli pour resister aux pouggäeg des grandes vou es.  se compose 
de deux butees rigides de pierre reunies par une arcature 3.1011? (fig. 67);
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.