Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101618
ARC 
de Limoges, il est bäti de granit. Les piles intermediaires de ces arcs- 
boutants reposent sur les piles de tete des chapelles, et le vide entre 
ces piles et les culees se trouve au-dessus de la partie mince des murs (lei 
scparation de ces chapelles, comme ä Amiens. Ces constructions sonti 
executecs avec une irreprochable precision. Alors, au xlv" siccle, l'arc-i 
boutant, sous le point de vue de la science, avait atteint le dernier degre  
de la perfection: vouloir aller plus loin, c'etait tomber dans l'abus; mais " 
les constructeurs du moyen äge n'etaient pas gens äsarreter enchemin. 
Evidemmcnt ces ätais ä. demeure etaient une accusation portee contre le 
systeme general adopte dans la construction de leurs grandes egliscs; ils 
Mal; ä  66 "m 
Wfzm   k 
  A  
  , W",   
 fi  I'  J A? 
  fX secruonxx  
   l   
 l 
süävertuaient ä les dissimuler, soit en les chargeant d'ornements, soit en 
les masquant avec une grande adresse, comme a la cathedrale de Reims, 
par des tetes de contre-forts qui sont autant de chefs-d'oeuvre; soit en 
les reduisant äleur plus simple expression, en leur donnant alors la 
roideur que doit avoir un etai. C'est ce dernier parti qui fut franchementfl 
admis ä la fin du X1116 siecle, dans la construction des arcs-boutants de; 
Feglise Saint-Urbain de Troyes (Hg. 66). Que l'on veuille bien examiner 
cette figure, et l'on reconnaitra que Yarc-boutant, compose d'un petit  
nombre de morceaux de pierre, ne montre plus, comme danS iOUS les 
exemples precedents, une succession de claveaux peu epais, conservant 
une certaine elasticite, mais au contraire des pierres posees bout a bout, 
et acquerant ainsi les qualites d'un etai de bois. Ce n'est plus parla 
charge que l'arc conserve sa rigidite, mais par la combinaison de son
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.