Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-994211
EUROPE. 
MOYEN 
AGE 
FRANCE. 
XVO 
SIEOLE 
COSTUMES 
CIVILS. 
SOFJNES 
JUDICIAIRES. 
Cette planche reproduit des miniatures diun manuscrit sur le Style du droit frangais, 
appartenant a la Bibliotheque Nationale, ancqf 9387, manuscrit de la seconde moitie du 
XVe siecle. Nos reproductions sont de la grandeur de l'original. Deux costumes, celui de la 
dame assise, n" 1, et celui du pretrc procedant a un marizige, sont de caraetere apocryphe, le 
premier par son voile, le second dans son ensemble.  
La simplicite des costumes dont cette planche est composee, provient de la reforme dont 
Louis XI futle principal auteur a son epoque. Diailleurs, sauf deux personnages appartenant 
a la magistrature, tous les autres sont des bourgeois ou des fonctionnaires d'ordre inferieur. 
Apres ce que nous avons dit dans les notices precedentes (le Puifs, la Couronne), nous n'avons 
pas beaucoup a insister sur des rapports ou des diferences facilement saisissables. La grande 
et lourde houppelande portee par le no 5, merite seule ici une attention particuliere. Cet 
ample vetement etait apparu vers 1350; un portrait du duc de Berry, de 1400 environ, 1e 
montre avec une ampleur analogue a celle de celui-ci, mais le collet est droit, juste, et le man- 
teau, ouvert par devant, se met comme une robe de chambre. Dans notre exemple, la houppe- 
lande n'est pas ouverte dans toute la hauteur: elle est seulement fendue par en haut pour le 
passage de la tete, et par en bas pour faciliter la marche et Petalage de la queue. Le collet est 
largement renverse, etalant la fourrure du revers; la ceinture, les manches sont de meme 
modele qu'a Fancienne; quant au bonnet, il a le meme caraetere que celui du duc de Berry, 
mais il est plus volumineux, plus projcte en avant : dest le bonnet de Jean sans Peur. A pro- 
pos de ce manteau fourre, de la robe du juge dans sa chaire, de son greiiier, il est utile de 
remarquer que ces hommes portent tous trois la robe longue, ce qui constitue le dernier sou- 
venir direct des costumes de Pantiquite, en exceptant ceux des ecclesiastiques. Liusage des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.