Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993403
NO 13. 
Xlc siecle. Iilpoque de Philippe I".  Cotte d'armes ou 
brmiqine, faite de toile forte en plusieurs doubles, quel- 
quefois de cuir, et couverte d'anneaux cousus sur l'e- 
tolfe (voir le detail, no 1). La broigne normande re- 
presentee ici (ce costume de guerre est forme avec les 
renseignements fournis par la tapisserie de Bayeux) 
etait une tunique defensive a manches courtes, dont 
le capuchon ou camail faisait partie, et qui se ter- 
minait par en bas non en jupe, mais en un calecon 
ample; pour mettre ce vetement, il fallait d'abord y 
passer les jambes; le haut de la cotte s'abaissait sur 
le devant a cet effet, puis etait releve et fixe a la 
hauteur des epaules. Les annelets de fer qui faisaient 
la defense de la broigne ctaient simplement ranges 
les uns a cote des autres, et maintenus par une forte 
ganse et des coutures. Ces anneaux tangents , non en- 
chevetres comme ceux des mailles, constituaient un 
preservatif snfüsant pour dispenser du pourpoint de 
peau ou de toile rembourree, 1e gfnnbison, qu'il fallait 
mettre sous la cotte maillee simple, pour eviter les 
contusions. Le casque est en fer et bronze, peint aux 
couleurs de l'homme (Parures (voir 1e dessus du tim- 
bre, x10 2) ; il est ovoide, ou quelquefois aussi, coni- 
que ; le nasal est fixe, faisant partie du casque meme 
qui est muni d'un couvre-nuque. Ifepec conserve les 
memes caracteres generaux. La poignee reste sensible- 
ment la infime; elle est simple, a croix droite, le pom- 
meau plat et circulaire, la lame large, peu aiguä, assez 
courte, servant surtout a frapper de taille; sa pointe, 
au lieu dY-ztre formee par 1a diminution progressive 
de la lame est recoupce comme la pointe de certains 
glaives antiques. Le bouclier, qui a 1a forme allongcc 
d'une amande, en pointe par 1e bas, en rond par le 
haut (voir no 4), enveloppait lc corps de sa convexite. 
On le suspendait au cou par une courroie, la guiye 
ou guiche, et on le portait, la pointe en arricre, sur 
liepaule gauche; les enarmes dont ce bouclier etait 
pourvu formaient un rectangle dans lequel on passait 
1a main. Cette arme defensive etait en bois, recou- 
verte de cuir maintenu par une garniture de fer; le 
bouclier etait matelasse et pique a Pinterieur, sou- 
vent peint, et orne de figures qui näätaient pas en- 
core des armoiries, mais un signe de reconnaissance. 
Uumbo est petit ou mäme ne iigure pas sur cette 
arme. Les gants sont de peau, 1e pouce seul est de- 
tache. Les chaussures sont en cuir, les jambes enve- 
loppees de peau. La lance est ornee d'un guidon aux 
couleurs de celui qui la porte. Deperon, no 3, est 
court; sa presence est ici plus indiquee que dans les 
exemples ci-dessus. La constitution fäodale atteignait 
au XIO siväcle tout son däveloppelnent; 1e vdritable 
homme d'armes ätait alors le cavalier, 1e noble, accom- 
pagne d'une sorte de domesticitcä, de valets, formant 
ä. peu präs seuls l'infanterie ; ciätait tout 1e contraire 
de ce qui avait eu lieu du temps de Oharlemagne, 
alors que l'infanterie constituait 1a. principale force 
des armäes organisäes. 
XIIC siecle. Regne de Louis le Gros.  Le bouclier 
de bois peint est de forme allongee comme dans 
l'exemple precedent ; seulement la partie supe- 
rieure en est droite, il est, en outre de plus grande 
taille, couvrant l'homme tout entier, et porte un 
fort umbo tres saillant. La cotte de mailles ou lmu- 
bert (voir le detail n" 6, 10, et 11) est posee sur une 
longue robe de laine bleue, a manches jaunes, recou- 
vrant le gambison. Un poignet de cuir rouge, des gants 
de cuir aux doigts cletaches, des souliers de cuir gar- 
nis d'acier, des eperons dores, un casque en fer peint, 
muni d'un large nasal et (l'un couvre-nuque flottant 
au gre des mouvements du cheval, un camail de laine, 
egaye de points d'or brocles, completent ce costume 
de guerre, dont la. ceinture, la suspension de Pepde, 
la guige, enrichies de metal et de pierres fines, sont 
le plus brillant ornement. Uepee au riche fourreau est 
tres large au talon. Quant s. Poliphant d'ivoire tenu 
en main, cfetait un des attributs de la. noblessede le 
porter suspendu au cou. 
Ce costume est l'habillement de guerre sous lequel 
est represente Geoifroy Plantagenet sur un emuil 
celebre du Mans. Plus encore qu'au XIC siecle, les 
hommes a cheval comptaient seuls pour quelque 
chose. C'est le baron, suivi des courtilliers et des va- 
 lets, qui clesarconne l'ennemi. 
No 15' 
XIIIe siecle. Commencement du regne de saint Louis. 
 Le corps est complütemcnt couvert de mailles. Le 
haubert, mis par dessus une tunique rouge, se prolonge 
sur la täte de maniere ä. former un capuchon et sur les 
mains qu'il contient dans une sorte de poche; le haut- 
de-chausses, attache ä, la ceinture, couvre les pieds. 
Un bourrelet rembourre, place sur le capuchon, sert 
d'assiette au heaume cylindrique, ä. timbre plat, lacd , 
cfcst-ä-dire fixe dans 1e dos par une courroie boucle-e. 
Une cotte flottante, de soie epaisse, recouvre 1e hau- 
bert, qu'elle preserve contre 1e soleil et 1a. pluie, et 
aide ä. amortir les coups. Iiepee longue, ä. cannelure
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.