Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-994036
ü 
EUROPE. 
MOYEN 
AGE 
T 
COSTUMES 
CIVILS 
DE 
LA 
NOBLESSE 
FRANQAISE. 
1364- 
N" 1. 
Jean, bätard de Bourbon.  Ce personnage est vätn 
de la housse decrite dans la. planche ayant pour 
signe : la Couronne. Cette housse a ses trois arrets 
cforfevrerie, qui en allegeaient 1e poids sur les 
manches. Elle est en fourrure exterienre et decoree 
d'un quartier desarmoiries de Bourbon. Le capuchon 
independant du vetement, est fourre. 
N" 2.  
Agnes de Chaleu, femme du präcedent.  Elle port-e 
aussi 1e quartier de Bourbon, parti de son propre 
blason qui est en sautoir. 
N" 3. 
Bonne de Bourbon, femme d'Ame VI, comte de Savoie, 
dit le Verd.  Elle a son habit charge de Savoie, 
parti de Bourbon. 
N" 4. 
Marguerite de Bourbon, femme dhirnaud Amanieu, 
sire d'A1bret, grand chaznbellan de France.  Elle 
porte egalement ses armoiries de famille, parties de 
celles de son mari.  Ces trois dames, dont le 
costume est de Pepoque de Charles V, sont habil- 
lees de la cotte hardie qui, comme on l'a vu, ne 
se ceignait pas. Ce vätement de soie, brode, en me- 
tal et en couleurs, des pieces du blason du mari, 
 parti avec celui de la famile de la femme qui le 
portait, etait du plus grand eclat. La coiffure en 
cheveux, restee en honneur sous Jean le Bon, Yetait 
encore sous Charles V, toujours sans le chignon que 
1e moyen-fige n'a. pas connu, et en general, dans le 
grand ceremonial, avec la couronne orfevree enrichie 
cifemaux, portee par la noblesse. Les couronnes re- 
presentees ne sont pas decoxipees et rappellent le 
cercle d'or antique, mais sans sa iigidite. La dis- 
position de leurs ornements annonce des articula- 
tions qui devaient en faciliter l'usage. 
 NU 5. 
Charles V, roi de France.  Il a la couronne d'or fleur- 
delysee, ornee de pierreries de petite dimension. Il 
porte 1e manteau royal aux armes de France, tel 
qu'il s'est perpetue jusquää. nos jours. Le chape- 
ron avec ses appendices, pblerine ou housse (capu- 
let des femmes du midi de la France, encore en 
usage), est Yaumusse civile du XIIIO sieclc, garnie 
de fourrures et bordec par un passe-poil. Ce man- 
teau et son capuce ont etc portes par les presidents 
a mortier et le greffier en chef du Parlement et le 
sont encore (le chaperon sur Yepaule, c'est Yepitoge) 
par les premiers presideuts de nos cours de justice; 
c'est l'insigne de la delegatiou royale. La toge vient 
des Romains, comme la couronne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.