Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993987
qu'alors les perles acquirent une valeur exorbitante. On faisait cette coiffure en feutre, en 
fourrures, en soie ou laine frisee, en velours, en orfrois. Le chapeau a haute forme tronquee, 
cylindrique et a bords circulaires (voir n" 1) est veritablement le chapeau comme on 
llentend dans les temps modernes. Le principe "en est emprunte aux chapeaux de cardinaux a 
basse forme et a larges bords circulaires, un peu rabattus tout autour ou en plan droit, des 
XIIF et XIVe siecles. Il y avait de j a longtemps qu'on en portait de ce genre en Angleterre lors- 
quiil parut en France sur des tetes laiques. 
La mode des souliers a la poulaine decrut pendant le XV? sieclo; beaucoup de gens de qua- 
lite en portaient cependant encore de fort longs, sous Charles VII. Llapogee de cette mode 
bizarre marque la fin du XIVB siecle (1370-1390). 
Avant de passer a Yenumeration de nos figures, faisons encore remarquer que les hommes 
portaient peu ou point de barbe, et les cheveux assez courts, parce qu'ils etaient iucommodes 
sous 1e bassinet que l'on mettait avec la maille en temps de guerre; tout au plus gardait-on une 
legere moustache et un collier court sous le menton (voir n" 4). Les femmes, on l'a vu, siappli- 
quaient a degager de la chevelure leur cou et leurs epaules, elles en degageaient aussi leur front, 
autant que possible, pour qu'il laarüt large et haut; si, en outre, il etait uni et bombe, on voyait 
la une beaute reelle, selon le goüt de cette epoque. 
N 0 3.  J eanne de Bourbon, femme de Charles V.  La Reine porte 1a cotte herdie sans plas- 
tron de fourrure; 1a. couleur et les armes de cette robe sont de France. On ne portait la robe 
aussi decolletee que dans les ceremonies. La couronne est d'or et ornee de pierreries. La coif- 
fure a ete decrite. 
N" 4.  Louis de France, duc d'Anjou, roi de Naples (mort en 1384) est aussi vetu aux 
couleurs et armes de France ; il porte une cspece de dalmatique. Ce vetement est en velours, 
comme celui de la reine; il est fourre d'l1ermine. Ifespece de tour de cou que l'on voit en ce por- 
trait n'est pas la chape, car il nla pas de capuce : o'est.un chaperon postiche qu'on appelait 
rondeau et qui parait avoir aussi ete designe sous le nom de cloche, selon M. Quiclierat. 
NO 2.  Beatrix de Bourbon porte le manteau de ceremonie double (ifherminc et par des- 
sus sa robe un garde-corps en meme fourrure, couvrant la poitrine. Le voile dont le visage de 
Beatrix est encadre, qui couvre les epaules et se trouve pris dans l'encolure de la robe, est un 
arrangement mondain de Paustere guimpe que portaient les dames d'une vie severe et les 
veuves. Beatrix de Bourbon etait veuve, son mari, Jean (le Luxembourg, roi de Boheme ayant 
ete tue a Orecy en 1345. 
N" 6.  Duc de Bourbon, grand chambrier de France.  Son manteau est seme de France 
a la bande de gueules. Cet ample vetement est la housse, decrite ci-dessus. Sa cotte ou surcot 
que l'on apercoit est assez longue, et la ceinture orfevree, placee bien au-dessous de la taille, est 
de celles qui allaient avec les cottes a chevaucher pendant la premiere partie du XIVB siecle. 
La manche de ce vetement est allonge-e au-dessus de la main, cachee a moitie; on appelait cet
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.