Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993744
dames rcpresentees sont 1e surcot ferme, ajuste sur 1e buste, avec des demi-manches etroites 
comme celle des hommes, et aussi sans 1a coudüzre. Leur coiffure est en cheveux, partages par 
une raie sur le front, roules sur les tempes en deux masses laterales dirigees en dessous vers 
1a nuque, et laissant apercevoir 1e bas de l'oreille; les cheveux reunis et tombant dans toute 
leur longueur flottent librement dans 1e dos. Il y a entre ces cottes des diüerences, et quand 
1a demi-manche n'est que simulee sur la manche entiere, celle-ci se termine en mouffle; 
ces cottes sont pouvyiläes, dest-a-dire agrementees au haut du buste et sur les manches de 
bordures düätoüe en applique; on y employait aussi la fourrure. 
La litiere etait une sorte de lit couvert ou decouvert a double brancard porte par 
deux chevaux. Au moyen fige, faute de routes, on s'en servait comme dans Pantiquite. 
La litiere etait surtout a l'usage des femmes et des malades, et la marche en etait lente. 
Il y en avait pour les ceremonies publiques, et l'on y deployait 1e plus grand luxe. Celle que 
nous donnons ici n'est point la litiere de voyage, mence par deux chevaux, l'un marchant 
devant, l'autre derriere le vehicule; c'est un lit porte a dos, par deux chevaux dresses a 
marcher d'ensemble et doucement; un homme seul, a pied entre les deux, suffisait pour les 
guider : ffetait une sorte de brancard en usage pour enlever les combattants blesses dans 
un tournoi, que l'on n'avait point a mener loin; ce lit de blesse etait souvent decouvert. 
NOS FRA( 
{MENTS REPRÜSENTENT EN OUTRE, DANS 
'ORIGINAI 
Une reine malade, saignäe au bras par un chevalier 
Na 3. 
Nos 6 et 7. 
Un homme d'armes embrassant l'eau en dägainant Päpäe 
a deux tranchants. Üetaient alors ces cavaliers qui 
jouaient 1e principal rüle dans les batailles. 
La Reine Iseult de Oluzmalui, qu'un chevalier de la Jan 
retiäre amäne au roi Jlarc de Gornoua-ille. 
N 0 4. 
Damoiseau. 
NO 8. 
seigneur en 
manteau. 
Texte cfapräs MAI. Qui 
rrherat, Histoire du costume en France; VioZlet-Ie-Duc, Dict. du mobilier frangais ; Penguilly- 
Fllaridon, Catalogue du Musäe d'artillerie de Paris. 

        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.