Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993637
ou faucre, qui, en soulagefmt du poids de l'arme, contribuait ä la certitude de Parret. On 
peut remarquer au n" 4 la rondelle pour la protection de la main, rondelle qui devint bien- 
tot (l'un usage general. 
Les lances etaient toujours rompues pendant les premieres charges; on mettait alors 
Tepee a la main. Par l'examen des fragments 1 et 0-4, on peut s'assurer que l'arme a 1a forte 
poignee (voir 1e chevalier a pied no 2), employee pour cet assaut, servait surtout d'arme de 
taille.  a L'escrime consistait alors, dit M. Viollet-le-Duc, a fournir des coups de taille assez 
a lourds pour se faire sentir a travers les mailles et briser les bras ou Pepaule, et des coups 
cc droits tres-dangereux. r) Cette arme, veritable barre de fer, n'est pas Yepee d'estoc servant 
principalement au combat a pied a ceux qui se trouvaient desargonnes. Les hommes d'armes 
etaient pourvus de l'une et de l'autre, comme on peut le voir dans 1e combat singulier, 
n" 0-3, ou, apres le bris des lances, 1a lutte continue a pied. L'arme de taille a accompli son 
(xeuvre : elle a defait 1e heaume gisant a terre de l'un des combattants, que son adversaire 
transperce alors de sa longue et large epee penetrante. Ce duel a un temoin dont la modeste 
monture et la longue robe n'ont pas 1e caractere militaire. Cette robe fermee jusqu'au cou, 
recouvrant entierement les jambes, et dont les manches etaient fendues sous l'aisselle pour 
qu'il füt loisible de les passer ou de les laisser pendre par derriere, est la robe ä chevaucher 
portee principalement par les docteurs et les personnages revetus d'un caractere judiciaire. 
K (les peintures d'un dessin si large et si fin proviennent du chateau de Saint-Florät, en Au- 
uergne. Les aquarelles de M. A. Da-uverqne, qui les reproduisent, appartiennent au ministere de 
l'instruction publique et ont figure a Fewposition de l, Union centrale en 187 4.) 
(Voir le Oatalogue du musee daartillerie, par 0. Pengzoilly-PHaridon; le Dictionnaire des 
armes de guerre offensives et defensiwfes , de M. VioZZet-le-Duo; et la Notice sur les costumes de 
guerre du musee d'artillerie; Paris, 187 6.) 

        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.