Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993561
fut cause de Palourdissement des epees, des marteaux d'armes et des haches dont le choc se 
trouva augmente; 1nais les garnitures interieures, les doublures matelassees, auxquelles il fallut- 
recourir pour y resister, devinrent telles que, vers la {in du siecle, l'homme de guerre etoufait 
litteralement sous les armes. 
Depuis longtemps on portait in la, poitrine, sous 1a maille , une plaque de fer. 0e systäme 
däfensif, qui a l'avantage de räpartir un choc sur une superficie, fut successivement appliquä 
aux jambes et aux bras et mit sur 1a, voie de l'armure compläte de plaques d'acier dite : ar- 
mure ä plaies, des XVB et XVIe siäcles. 
La. longue cotte d'armes, sans manches, qui recouvrait l'armure maillee , preservait de la 
pluie les pieces principales; ce pardessus devint une parure pour laquelle on employait des 
soies epaisses, des draps d'or ou dlargent, doubles de fourrures precieuses; et lorsque les 
armoiries fixes et hereditaires, signes distinctifs de la famille, se peignirent sur Yecu, ce qui 
devint general vers la moitie du XIIF siecle, on les brode, en couleur sur les plis llottants de 
la cotte. 
Apres la mort de saint Louis (1270) la cotte de mailles se raccourcit ainsi que celle qui la 
recouvre; les plaques de cuir bouilli ou de fer battu apparurent aux jambes et a l'articu- 
lation des genoux. Vers 1340 l'armure est entierement changee de forme et de oaractere; les 
pieoes (Yacier couvrent les jambes et le genou , le camail n,est plus qu,un gorgerin (Voir n" 4, 
le duc de Bourgogne, Jean III , mort en 1341); enfin, vers 1330, l'armure d'acier est presque 
complete; 1a cotte de mailles va toujours en se reduisant avec la cotte d'armes plus courte 
GHCOTG. 
Les figures debout, n" 2 et 3, dont les ecus ne sont pas blasonnes, sont de la premiere 
moitie du XIIIe sieole; cet ecu cintre, en pointe allongee et dont la. forme en coeur etait 
coupee horizontalement ä. 1a partie superieure , avait ete considerablement diminue vers la 
fin du X116 siecle. A mesure que l'armure se perfectionne, il va ainsi en semoindrissant 
jusqu'en la barge du XVe siecle ou les grands garde-bras et les passe-gardes de l'armure d'a- 
cier permettent la suppression des derniers boucliers.  
Pendant cette premiere moitie du XIIIe siecle, Yepee, l'arme noble par excellence, subit, 
ainsi que nous l'avons dit, des changements de poids comme les armes d'hast ; le milieu de 
la lame de chaque cOte est renforce d'une crete saillante et la pointe est formee par le retre- 
cissemen1l_cr3duel,du talon ason cxtremite. Ainsi  
succes jusqula la double maille. Vers 1346, cette grande epee devint moins lourde, moins 
epaisse, plus large et plus tranchante.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.