Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Planches et notices 201 - 300
Person:
Racinet, Auguste
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-992932
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-993458
EUROPE. 
MOYEN-AGE 
 
COSTUMES 
DE 
GUERRE. 
NO 20.  Chevalier de la jin du douziiwne siäcle. 
Le type de cet armement, emprunte ä. une figure exe- 
cutee dhpres le sceau de Montmorency, appartient 
a la troisieme croisade et a la. quatrieme, fort rap- 
prochees l'une de l'autre. Philippe-Auguste prit 1a. 
croix pour aller au secours de la Terre-Sainte en 
1188 ; mais ce ne fut que Pannee d'ensuite que, muni 
de Yoriüamme et des marques du pälerinage, 1a. pan- 
netiere et le bourdon, il sortait de Saint-Denis, apres 
y avoir recu la. bonediction du clou, de la couronne 
(Yopines et du bras de Saint-Sizneozf, pour rejoindre, 
ä. Vczelai, l'ai-mec anglaise commandee par Richard 
Coeur de Lion. La quatrieme croisade date de 1202- 
1204. 
Heaume cylindrique ä. timbre plat, en fer peint, 
renforce d'un nasal fixe en bronze Vetendu largement 
en croix. Ce casque est perce d'aides sur les cotes, et 
les cantons du renfort servant de nasal sont perces 
düzzilläres pour la vue, et de trous ranges symetrique- 
ment pour la respiration. Le bronze est enrichi de 
pierres fines. Le haubert de mailles, plus court que 
prccedemment, double (renoue, restait inseparable 
du justaucorps a manches entierement rembourre, 
le yambison ou gambeson, tenant son nom de 1a bourre 
ou__qambois dont il etait garni. Le pourpoint ou auque- 
ton, Fnlcoto mcridional, le koqueton du frangais mo- 
derne, contenait, selon les statuts des pourpointiers 
de Paris, dresses en 1296, au moins trois livres de 
coton entre deux doubles düätoife. Ce justaucorps 
est ici une tunique de laine, dont la jupe longue est 
fendue par devant pour l'usage du cavalier ; dessus 
de couleur verte, manches bleues, doublure rouge, 
bordure Lfemaux. En outre du matelas cotonneux, la. 
plupart des chevaliers de cette epoque s'appliquaient 
encore des plastrons de cuir, des suivies, sur les par- 
ties exposees; les gants sont de cette matiere. La 
ceinture, baudrier de chevalerie de ce temps-la, et 
les courroies des eperons dores (detail, n" 14), dorure 
a l'usage des seuls chevaliers, sont garnies dkämaux. 
Le haut-de-chausses et les chausses elles-meules 
avec leur semelle de cuir sont recouverts par la 
maille, les jambieres etant lacees par derriere les 
mollets. Le fourreau de Pepee a poignee dc bronze 
est en cuir peint avec bouterolle de bronze. Le bou- 
clier decore (Tarmoiries regulieres est en bois point 
avec parties de bronze. Sa guige passee en sautoir 
est en laine a boucle de bronze. La. lance de cet 
homme d'armes serait l'arme de douze pieds environ 
de longueur, ä. hampe lisse, sans poignee ni contre- 
poids, telle qu'on la devait porter a cheval. Ce n'est 
guere qu'a la. flll du treizicrne siecle que cette arme 
munie d'un bon fer a deux tranchants, commence a 
subir des changements. La hache de guerre etait
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.