Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-988029
[ IIARNOIS ]  [x0  
quartiers de cette selle sont tailles en lambrcqulns avec longs bouts 
noues. Les sangles sont indlquees comme etanl. iäites d'un tissu 
tres-lbrl, soigneusement lllbrique. Necessairelnent ces sortes alu 
sangles elaienl, bouclüesyil des contre-sunglons, lesquels Cwtzlienl lhils 
(le euir de. cerf, comme les (,',I'0ll1)lÜl'0S el, les poitruils. 
JZ 
Un commence il housser les chevaux de guerre vers 1220. Gel 
habillement etuit fait pour empeeliei" les traits de blesser les jambes, 
le rou et le poitrail du elievul. Äussi les premieres housses de guerre 
sont-elles plus longues par devant que 11m1" derriere (tig. 43 f). Atin 
de ne pas gener la marelle du ehevfnl, ees housses etaient fendues 
par devant {t la hauteur clu cou et tombaient en deux longs pans late- 
rztlement. Il y avaitdont: la housse de lflOlllTtll et la housse de croupe. 
La housse de poitrail enveloppuit la tete du cheval illl-tltäSStlS des nu- 
seaux. Deux trous etaient reserves pour les yeux. Parfois les oreilles 
sont degugees; parfois au contraire, comme dans cet exemple, elles 
sont eotivertes. Cette housse passait sous les quartiers de la selle 
et etait iixee ztla cotiverture SOIIS-jiltlüfllf) par des aiguillettes. Quant 
il la housse de croupe, tuilltäe plus courte, elle Sfiltltltjlltlll de meme 
Mäme manuscrit.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.