Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-991894
INDALN" 
MOYEN 
AGE. 
507 
qui se sont ileployes (le passer entre leurs liles pour reeliarg'ei' leurs 
armes ; et les lutllebziriliers 1' vont se placer en r", derriere les piquiers, 
pour les soutenir. 
L'aile craint-elle d'elle tournee ou enveloppee, les archers re- 
prennent leur premiere position, ainsi que toutes les autres armes, 
et l'ensemble presente ainsi une bataille compacte, herissee, contre 
les attaques de la eavzilerie. 
Chaque bataille d'infanterie se composait ilonc de quatre ele- 
ments: 10 des laiquiers, 2" des hallebardiers, 3" des archers, li" des 
zirquebusit-rs. Elle etait surtout organisee en vue de resister aux 
charges de cztvalerie, et, eonformement a cette condition premiere, 
presentait toujours quatre ou lrois faces llanquees aux angles par les 
porteurs (Farines a feu. Ces batailles (Yinlanterie n'en etaient pas en- 
core venues, a la lin du xve siecle, comme celles des Suisses, a pren- 
dre l'initiative des mouvements, qui etait prineipzileineiit devoluix 
encore a la fravailerie. Elles lbrmaient des points d'appuis solides 
consideres comme autantde redoutes, et ne se (leplqfaiiient pour laire 
emploi de toutes leurs forces sur un front que quand le desordre 
etait mis dans Farmee ennemie et qu'il n'y avait plus qu'il lnarcher 
un avant. 
Cette fornmlion des bai-ailles nünfa1nteric en rcdoulcs cslv con- 
stante. Voici encore un "autre ordre de combat qui l'indique (fig. 9) : 
En P, sont les piquiers, 
En H, les arquebusiers, 
au nombre de, 
au nombre de. 
1108 hou 
32H 
185. 
Tutu] 
11132 hum: 
Lümrlillerio est en O, 
et la cavalerie en C. 
lci il n'y a ni archers ni halleburcliers. Les arquebusiers sont po- 
ses aux angles sur 9 de front et; 9 de tile. Slil slugit dlattztquer sur 
le front, les arqttebilsiers Il passant entre les tiles des piquiers du 
front de bataille, se deploicnit en IU, se retirant toujours derriert: ees 
piquiers pour charger. Les [iiquiers 11 se divisent en deux bandes 
et se placent en p' pour soutenir les urquebusiers i. Les piquiers n. 
font lätce en arriere et vont se placer en 11', afin de fermer le rec- 
tangle au milieuvduquel sont places les charrois. 
Lorsque les batailles Jinlttnterie drevuient faire un mouvement 
pendant. le combat, elles eonservaienlt exactement. leur Ordre quat- 
tlFttHgLllitlYÜ ferme, car detuit surtout en ces circonstances qu'elles 
pouvaient craindre (Fetre prises en llunc ou enveloppees. Alors elles 
plagaierlt. leur artillerie au centre. Ainsi (voy. en A) le front des pi-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.