Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-991545
3 7 6 
T AU 
TQUE 
DES 
ARMEES 
rfnANgAlslcs 
ques barons, les comtes de Blois, de Flandre, dZLHeneon, de Savoie 
et leurs chevaliers, tenterent une vigoureuse pointe sur le corps du 
prince de Galles; mais pendant que les hommes d'amies a pied sou- 
tenaient bravement le choc, les archers, les cotitilliers, se jeterent 
sur les flancs de l'attaque, et la bataille ne fut plus qu'un massacre. 
De cette cruelle legon, la chevalerie frangaise sembla n'avoir tire 
qu'un enseignement. Les plus valeureux parmi elle s'etaicnt vaine- 
ment. heurtes contre cette troupe du prince de Galles, composee 
d'hommes d'armes a pied; on en conclut que dans les batailles 
rangees, il fallait faire mettre pied a terre a une partie de la cava- 
lerie en faisant raccourcir les lances a la longueur de cinq pieds. 
Mais autant cette tactique pouvait etre bonne si l'on occupait une 
position avantageuse et si l'on gardait la defensive, autant elle etait 
        
[Jesamment charges, ne pouvaient avoir la mobilite que doit pos- 
seder l'infanterie.  
ll est certain que les veritables hommes de guerre d'alors, tout 
on admettant que la cavalerie composait la force active et reelle des 
arme-es, comprenaient qu'on ne pouvait se passer non-seulement 
d'une inlanteitie legere, mais de troupes a pied solides et propres 
a recevoir un choc sans broncher, qui pusscnt former un noyau, 
un point de resistance dans une bataille; car l'infanterie seule est 
capable de remplir ce role, a la condition qu'elle soit tres-aguerric, 
bien armee et pavoisäe. Mais, nous le repetons, cet ordre de bataille 
etait purement defensif comme Petaient nos carres avant les deve- 
loppemcnts de l'artillerie. (les troupes d'hommes d'armes a pied 
formees en cercle, en triangle ou en carres, immobiles, a l'abri des 
fleches et carreaux sous leurs armures et derriere leurs ecus, 
armees de lances courtes et de haches, si elles elaient composecs 
de soldats experimentes et de sang-froid, pouvaient detier toutes 
les charges de cavalerie. Celles-ci tourbillonnaient autour de ces 
blocs herisses, et si des compagnies de reserve a cheval venaient 
a leur tour fondre en bon ordre sur l'attaque, celle-ci tournait 
en deroutiz. C'est ce qui arrivait Citecy. 
A la journee de Poitiers, les hommes d'autres frangais mirent 
pied a terre cette fois, raecourcirent leurs lances et oterent leurs 
eperons, non pour garder la defensive, mais avec l'intention d'atta- 
quer, bien qu'ils n'aient pas eu le temps de le faire. 
L'armee anglaise se composait de deux mille hommes d'armes et 
de six mille archers : ce qui faisait environ six mille chevaux et huit 
mille pietons. Ne pouvant eviter la rencontre de Parmee fitancaise,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.