Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-991267
TREF 
348 
a piaus de moutons que llon appelle piaus de Damas  conrees 
en alun 2. n 
Mais le meme historien parle, comme d'une chose SIIPIÜPEEHEIHIO, 
de Pelablissement des tentes du soudan ddigypte. Voici ce qu'il en 
dit: f: Cil qui nous conduisoient en la galie, nous arivercnt dcvanl 
a une herberge que li soudans avoit fait tendre sur le flum, de tel 
a maniere comme vous orrez. Devant celle herberge avoit une tour 
a de parches de sapin et close entour de toille taintc, et la porte 
a estoit de la herberge ; et dedans celle porte estoit uns laaveillons 
a tendus, la ou li amiral, quant il aloient parler au soudanc, les- 
a soient lour espees et lour harnois. Apres ce paveillon ravoit une 
a porte commcla premiere, et par celle porte entroitl'on en un granlt 
a paveillon qui estoit la salle au soudanc. Apres la sale avoit une tel 
a tour comme devant, par laquel l'on enlroit en la chambre le sou- 
a danc. Apres la chambre le soudanc, avoit un prael, et enmi le 
 praelavoit une tour plus haute que toutes les autres, la ou li 
a soudans aloit veoir tout le pays et tout l'est. lYou prael movoit 
x une alee qui aloit au Hum, la ou li soudans avoit lait tendre en 
(4 Fvaue un paveillon pour aler baignicr. Toutes ces herberges 
a estoient closes de treillis de fust, et par dehors esloient li treillis 
u couvert de toilles yncles, pour ce que cil qui esloient dehors ne 
a peussent veoir dedans; et les tours toutes quatre cstoicnt cou- 
a vertes de toille 3. a 
Cette sorte de villa, toute composec de perches recouvertes de 
toiles, frappa evidemment le sire de Joinville, puisqu'il prit la 
peine de la deerire. Les Occidentaux n'avaient probablement alors 
rien de semblable. Mais la vue de ces lzerberrges des Orientaux eut 
une influence sur les habitudes de campements des Francs ; et en 
effet, a dater de la seconde moitie du X1118 sieclc, il est souvent 
question en France. de dispositions de campement qui rappellent. 
celles dont on vient de lire la description. 
Les tentes sont de plus en plus riches, se composent de comparti- 
ments, forment de veritables palais transportables qui ne laissaient 
pas d'elle fort embarrassants en campagne. 
Mais alors, au XIII" sieole, il ne parait pas qu'il y eut beaucoup 
d'ordre dans l'arrangement des tentes dans les campements. Chacun 
1 Il y avait longtemps que Damas fournissait ces peaux. On n'a pas oublie que saint 
Paul ätait fabricant de tentes. 
2 Hisl. de saint Louis, par le sire de Joinville, publ. par M. Nut. de Wailly, p. 89. 
3 Ibid., p. 121.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.