Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-991160
'RAIT 
A POUDRE 
338 
bascules analogues aux anciens pierriers, mais du dunension plus 
petite. 
La llgmlrc 8' montre les premiärcs grenades explosibles, uonlpo- 
sües de deux capsules hürnisphüriques du  rüunies par dus 
Wgafwnwwwxxxauf. 
   
   MHÜWYWWÜEIMWWHWNÄÜ 
GNÜiMMÜÜÄMlK; 
'i  E" 
[wmi  M 
Xfh-afjlläkkld NM 
fa 1m av. 112., 
C Mm 
l mnlkiänyhxlntwlf,k  r 69"   Ä 
m Hllkl ldln" 
eharnieres rivees et des goupilles, puis serrees fortement Pune contre 
llautre au moyen d'un cercle de fer A pose a chaud. Ces grenades, 
remplies de poudre, comme le sont nos obus , introduite et corn- 
primee par l'orifice reserve en B, etaient lancees 1'118 main ou par 
une machine de jet, et ne depassziient guere quatre pouces de dia- 
metre (M a 42 centimetres). 
Celles faites de cuivre etaient fondues a cire perdue et eoulees en 
metal tres-aigre, comme est le metal de cloche, pour que l'explosion 
produisit un plus grand nombre d'eclats possibles.  
Pour faire les grenades jetant grand feu, puis eclzttant, voici comme 
il etait procede : a Vous ferez un sac de toille forte en double de la 
a grosseur qui pourra entrer en votre mortier, ou dedans un canon, 
a et Femplirez de ce qui s'ensuit: vous ferez une grenade de cuivre 
a fondu du plus aigre metail comme de cloche, et de la grosseur pour 
Robertus Valturius.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.