Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-990965
T11 A 1 T 
322 
a ment au moyen d'une sorte  permettait de diriger 
a le jet de flannne... n 
a En 9M, les (iirecs, commandes par le patrice ThH-ophane, incen- 
 dient une partie des dix mille barques du tzar 1g'oi' avec des leux 
a projetes au moyen de tubes, et que les Moscovites comparent 
 aux eclairs.  
a Saloinon, roi de llongrie, attaque Belgrtttle, en 1073, avec des 
a bouches a feu. 
k( Les 'l'unisiens, en 51085, ont sur leurs vaisseaux des machines 
a a l'aide desquelles ils lancent du feu avec un bruit de tonnerre. 
(t Au eonibztt naval livre en 1098 aux Pisans par Alexis Coinnene, 
a les tlrees ont a llextreitiite de leurs vaisseaux des tubes a feu ligu- 
 rant des tetes d'animaux. 
e En 11.117, les Arabes emploient des bouches a l'en contre Lis- 
a bonne. 
a En 1tl93, les Dieppois se delendent contre les Anglais avec 
a le feu gjregeois. 
 L'emploi de llartillerio a feu est signale en 4.218, devant Mar- 
 mande et 'l'oulouse. 
a En 1'220, les Arabes ont des canons ou tubes langant des pro- 
(t jectiles... 
a En 1232, les 'l'artares ieombattent les Chinois avec des tubes 
a a leu. Les Chinois leur opposent des armes analogues. 
a Jacques l" dllragon tire sur Valence, en 1'238, (les plUjÜClllCS 
(f incendiaires. 
a En 12117, Sevillc se tlefentl avec des machines (le guerre ordi- 
a naircs ct des machines tonnantcs, dont les projectiles penetrent 
a les armures des hommes et des chevaux. 
a Les Egyptiens ont, en 12119, des projectiles nomme-s scorpions, 
a formes d'une (füPlLOUCilO Hcclee, remplie de poudre nitree, qui 
a rampent et murmurant, eclatent et incendicnt...  
Les engins propres a lancer des gaz enflammes et des projectiles 
apparaissent donc bien avant Pepoque cri-l'on admet que les armes 
a feu ont cte eniployees a la guerre. 
De ce qui preccdc on lueut conclure (pie, des le x" sieclo au moins, 
on se servait a la guerre de deux sortes de feux : des feux dits gre- 
geois, et de la POUdPC non grenee ou du pulverin. Le feu gregcois, 
dont il est l'ail si souvent mention chez les ilUlCllYS, clait connu (les 
Grecs de Constantinolwle des le vil" sicele et probablement avant 
cette epoque, et des Sarrasins des les xir" el. xur" siecles. Ce l'en
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.