Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987806
HACHE 
1s 
(fig. 10 t). Plus tard, en ces circonstances, ils prirent la hache a 
long manche du fantassin ou le couteau de brethtz (vouge ou fau- 
chart) (tig. fll f). Cette sorte de hache resscmlalait tort dU-tja a la halle- 
barde. A Fopposite du tranchant etait une lame epaisse ou un large 
marteau garni de dents, qui permettait,  et de lausstrr les 
armures. Le tranchant et la lame dentelee sont forges d'une piccc et 
maintenus aumanehe par deux bandes de fer tenant a la dague, avec 
clous rives. Une garde en forme de diSqLtC protegeait les mains. 
Les collections d'armes posstrdent un bon nombre de ces haches 
a long manches du Xv" sifwle, labriqttecs avec. le plus grand soin. 
L'exemple que nous donnons ici  12) provient de l'ancienne 
collection de M. le comte de  ct date de la seconde 
moitie du xve siecle. Le tranchant cst l'orge avec le marteau poste- 
Flütll" A, dont nous donnons en 15 la face. La dague est d'une autre 
pieec. Le tout est Inaintenu au manche par quatre lames de ler ct 
des clous rives. Des bandes de laiton sont. incrustees sur 1e talon de 
la lIEIClII), sur les (cotes et entre les dents du marteau. Un lit sur 
cette derniere bande l'inscription : De bon sueur. La garde, en forme 
de flisqtle, est maintenue par quatre brides rivets (vov. en  En li, 
est presente le dctail de la reunion du tranchant avec: le marteau 
et la dague; reunion rentorcee d'une pointe a section cati'ret;-v, de 
chaque cote. De la garde a la hache, le manche de bois est a section 
carrce (voy. en  pour donner une bonne assiette aux bandes de 
fer inertistees. De la garde a la bouterolle F, la hampe est a section 
tictogonale. On voit avec quel soin cette arme clait (ällllllttlhfllee, et 
rcnforcee de bandes de fer sur le haut dc la hampe, pour que CGlltä-("l 
nc püt etre tranchee. 
Ces sortes de hacvhes a marteaune sont pas rares et les collec- 
lions publiques et privees en montrent de tres-bonnes. 'l'outel'ois 
celle-Ci est des plus completes. 
Voici encore une de ces armes d'hast provenant de la collection 
de ll. W. ll. liiggs. Le tranchant et le martcati sont de meme in- 
crustes de bandes" et d'ornen1ents de laiton (tig.  Le itiarteati, au 
lieu d'elle taille a dents, possede un hee-de-faucon fort et a section 
carree. La hampe est a section carrce. Le dard est l'orge ttVCC les 
bride-s (voy. en A). lle plus, une platine de chaque cote, avec dou- 
blure ajouree, t'6Ill'0I'tfl) ces brides. (les plitlllltfä sont. maintclltlcfs 
Mzmusur. 
Blanuscr. 
Hiblioth. 
Biblioth. 
nation., Miruiz- histurizzl, frungais (1395 environ). 
natiolL, Chronique de Froissart (1450 environ),
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.