Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-990052
 231    [ PLATES ] 
que Fiutlique la ligure 5  Le seant seul, reposant sur la selle, etail 
tlepourvti de plates et couvert d'un haut-de-tfhausses de peau. 
On voit ici que les mollelieres superieures faisaient le tour de la 
jambe, et qu'une petite plate llottant sur le troussequin couvrait 
la [Jartie inferieurt: de Fepine dorsale. 
Cependant la figure [a fait voir que les aisselles etaient mal prote- 
gees, surtout lorsqu'il lallait lever les bras. (ffetait, la toujours un 
defaut que Passaillzint csszivait de toucher, soit avec le fer de la lance, 
soit avec Fepee. Dans les combats, les blessures sous l'aisselle 
etaieilt les plus lrequentes et presque toujours mortelles. ljecu 
couvrait l'aisselle gauche, mais le bras droit, qui tenait Fepee ou la 
lance, laissait a decotivert le dessous de Fepatile droite. Aussi les 
armuriers cherchere11t-ils tous les moyens de garantir les points 
defectueux. Ce lut alors, vers 11130, que l'on commenga a l'abriquei' 
des atrmures de plates dont les cieux cotes superietirs n'etaien tpas 
semblables, alin de parer a ces defatits et en raison de l'emploi 
different de chacun des bras. 
Uarnuire si curieuse de Richard lieauchamp, mort en 11139, nous 
fournit a cet egard de precieux renseignements "l, que nous comple- 
tons a l'aide de parties d'armures appartenant a diverses collections 
publiques et privees. 
La figure 6 presente l'arn1t1re de lace. On voit que, du cote droit, 
le corselet vient 1'Ot'0t1Vl'll' le bord anterieur de la spalliere appelee 
aussi manteau, afin de detourner le coup de lance. ALl-(lOSSUS de 
celle-cl sont trois lüITlCS d'acier qui doublent Fepaule du eorselel 
et recouvrent la rive inferietire du hcaume, pour que le fer de lance 
ne pLllSsO penetrer sous cette rive. Le bras droit est arme a la sai- 
gnee d'un garde-bras dont la forme laterale, en ailes de papillon, 
est indiquee dans la ligurc 7. En haut de la doublure du iforselet, 
tfest-it-tlire au sommet de la pansiere, est laoucle le heaume. Cette 
pansiere est munie, sous la mamelle droite, du laucre. 
Le bras gauche, qui porte l'ceu, est delendti par une spalliere 
epaissi: avec revers superieur, et rouvre le corselet en masquant 
l'aisselle. Le garde-bras qui protegtz la saigne-e est montre laterale- 
nicilt dans la ligure 8. (le bras qui tient ll-cu, elant jalic et immo- 
bile, so11 habillement est l'ait en vue de cette position, et l'ecu etait-il 
perce, que le fer du glaive ne trouvait aucun point vulnerable. De 
grandes tassettes anterieurcs couvrent les cuissots su perieurs et re- 
1 blälne manuscrit.  
2 Voyez Stothzlrd, The Mufzzunenllzl Efmnes 
01' Great Brilnivz.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.