Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-990016
227 
PLATES 
amples,arriere etavant-bras avec eubitieres,  avec grands 
llancars a six lames, cuissots, genouilltfres, greves et solerets. La 
jupe de mailles apparait encore sous la (lerriifne lame des ftancars ou 
tassettes, et a Favant-dcrniere de ces lames est, rive un anneau pour 
attacher ll-ptf-e. Ifencoltire du corscltrt. forme un bourrelet qui se 
rcleve vers la flOSSlÜFC. Mais ces spallitbres etaitznt peu mobiles, de- 
vaient gainer les mouvements et derouvrir l'aisselle lorsqu'on rele- 
xtait. les bras. Ces longs flancars fatiguaicnt beaucoup le cavalier. 
On essaya flonc, a la memc epoque, d'un systenie de plates plus legcr 
(fig. 2 f). Le corselet. de fer, afin d'c'-vitei' l'action des rayons so- 
laires, fut recouvert de velours; les spallieres furent composees de 
deux lames artieulees ; une rondelle remplaca la cubitiere; les f1a11- 
cars, moins developpes, skillongerent, entre les cuisses par un supple- 
ment de lames. La jupe de mailles garda les hauts des euissots. 
Le harnois des jambes demeurait complet. 
Mais c'est en 11100 que le veritable liarnois blanc de plates se 
devcloppa pour ne cesser de se perfectionner (lfxpuis lors jusqu'au 
xvl" siecle. C'est de 11100 a M110 qu'apparaissent. les plus belles 
pieees de forge, les armures les mieux appropriees aux mouvements 
du corps. Mettant a part les beaux harnois de luxe de la lin du 
xve siecle, ceux de cette premiiäre iverioflc qu'on designail; sous le 
nom de harnois lalanes, parce qu'ils etaient simplement faits (l'acier 
poli, atteignirent une perfection de fabrication qui ne fut jamais 
depassee et. qui fut rarement atteinte. La simplicite, la beaute de 
formes de ces armures de plates en font de veritables muvres d'art. 
La figure 3 "l donne un de ces harnois blancs. lie corselet est 
double d'une. pansiere; le haut des spallieres s'evase, tant pour 
perznettre de lever le bras que pour detourner les coups de lance. 
Des garde-bras remplacent les eubitieres. Les cinq lames des flan_ 
cars attachees a la braeonniisre soutiennent de petites tasscttes 
Laterales qui, lorsque l'homme d'armes est a cheval, masquent la 
jonction externe des cuissots. Le harnois de jambes est complet. La 
jonction anterieure du bacinet avec le corselct est. couverte par deux 
lames articulees. Les mailles ne paraissent. plus qu'aux saignees, 
aux jarrets et entre les cuisses. 
L'adoption de I'ar1nure complete de plates, apres quelques 
revers subis parla chevalerie francaiso, pendant la seconde moitie 
1 Statue du chäteau de Pierrefonds. -Manuscr. Biblioth. nation, Tite-Live, frangais 
(1395 environ). 
"3 hianuscr. Bihlinth. nation, le Livre rlrz (Znyron le Conrtoviv, frangais (11100 env.).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.