Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-989736
205 
ORIFLAMME 
La figure 1 donne, a moitie de Fexecution, un bel exemple d'une 
misericorde de la {in du xv" siecle  La lame, tres-largc au talon, 
avec nerf saillant (voy. en C la section sur ab), est eftilee. Les 
quillons sont d'acier, ct le manche, d'un bois tres-dur, est garni 
de cuivre au pommeau et en e. De plus, de petites rosettes de cuivre 
zijourees ornent ce manche, dont les cotes (voy. en A) sont egalement 
garnis de bandes de cuivre. En B, nous presentons le fourreau de 
cuir avec sa bouterolle et sa frette superieure de cuivre. 
Cette sorte de misericorde a beaucoup de ressemblance avec les 
langues-de-boeuf du xvlt siecle, si ce n'est qu'elle est de plus petite 
dimension; elle etait surtout faite pour passer entre les plates et 
cgorger un cavalier demonte. Le manche est bien en main. 
On fabriqua aussi a cette epoque des misericordes dont la lame 
a section carree, roide et tres-effilee, etait facilement introduite 
entre les defauts de l'armure. La poignee de ces misericordes est 
munie de quillons. L'exemple que nous donnons ici (fig. 22), d'une 
cxecution parfaite, possede une lame d'acier tres-dur. Nous en tra- 
gons la section, grandeur dexecution, en B. La garde est accom- 
pagnee d'un appendice circulaire (voy. en D) qui servait a appuyer 
le pouce. La poignee, dont: la section est trace-e, grandeur d'exem- 
tion en C, est garnie par-dessus d'un manchon de bois dur, au tra- 
vers duquel passe la soie d'une lame d'acier formant spirale, sur 
laquelle passe un tres-iin cordele de meme metal (voy. en E). Le 
fourreau de cuir est garni d'une frette avec boucle a la partie supe- 
rieure et d'une longue bouterolle (voy. en A). 
Ces sortes d'armes etaient portees aussi avec l'habillement civil, 
comme les dagues, et sont toujours tabriquees avec beaucoup de de- 
licatesse. Il est des misericordes qui n'ont pas plus de 20 centi- 
metres de longueur, compris la poignee, et que l'on pouvait facile- 
ment cacher sous les vetements. 
1 
ORIFLAMME, s. I. (oriflaonbe, auriflmf, voyez BANNIERE). 
nom (Poriflzzvzanzp donnd il la banniäre qui ätzlit portäe devant 
Le 
les 
1 Collect. de M. W. H. Riggs. 
2 Collect. de M. W. H. Riggs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.