Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-989653
197 
MASSE 
Les Orientaux se servaient de la masse pendant les guerres des 
croisades, et Joinville cite souvent cette arme. 
a La ou je demourai ainsi sus mon roncin, me demeura les cuens 
a de Soissens a dcxtre, et messire Pierres de Noville a senestre. 
a A tant es vous un Turc qui vint de vers la bataille le roy, qui 
a clariere nous estoit, et feri par darieres monsignour Pierre de 
a Noville d'une maee, et le 601101111 sus le col de son cheval dou cep 
a que il li donna, et puis se feri outre le pont et se lanqa entre sa 
a gent'. a-Et plus loin : a Li chastiaus qui siet desus la liilei, a non 
a Subette, et siet bien demie-lieue haut es montaignes de Liban; et 
a li tertres qui mente ou ehastel est peuplez de grosses roches aussi 
a grosses comme huges. (Quand li Alemant virent que ils chasseient 
a a folie, ils s'en revindrent ariere. Quant li Sarrazin virent ce, il 
a leur coururent sus a pie et leur donnoient de sus les roches 
a grans ces de leur maces, et leur arachoient les couvertures de 
a leur ethevausg.  
Il n'est que rarement fait mention des masses entre les mains des 
ehretiens. C'est en effet apres cette campagne de saint Louis que les 
hommes d'armes adoptent les premifäres plates, ailettes, arriere- 
bras, genouilleres. 
'l'eutefeis le bronze fondu n'avait pas assez de durete pour enta- 
mer les plates, on revint donc aux masses de fer au commencement 
du xve sieele. Alors les armuriers etaicnt fort habiles; ils trouverent 
le moyen de labriquer des masses a cotes soudees a chaud au corps 
de l'arme, et comme les manches de bois se brisaient facilement, on 
les fit de fer. Il existe dans les collections un assez grand nombre 
de ces masses d'argon du Xve siecle. Elles ne depassaient guere 0'260 
en longueur, et fextremite eentondante presente une serie de lames 
de fer angjuleuses au nombre de six, sept ou huit. 
La figure 5 montre une de ces masses d'une belle fabrication? 
Le manchede fer est incruste de bandes de laiton. Le bouton supe- 
rieur est de meme metal. La poignee de fer, avec garde, est garnie 
de fouet croise avec des bandes de pairizlieinin. En A, est traeee la 
section du manche avec les incrustations de laiton; en B, la disposi- 
lion des six ailes slilargissant ä leur extremite anguleuse ; en C, une 
de ces ailes, et en D la bouterolle. 
1 Hist. de saint Louis par le sire de Joinville, publ. par 
2 IbifL, p. 205. 
3 Ancienne collect. de M. le comte de Nieuwerkerke, 
Natalis de Wuilly;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.