Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-989116
LANGE, s. l. (flans-te, gflflitie). A dater du x16 sieele, la l'antre est, 
l'arme essentielle du cavalier, de l'homme (l'ai-mes. La hampe, 
dont la longueur ne depasse pas 3 metres (neuf pieds), atteint 
5 metres (quinze pieds) vers la lin du xiv" sieele. 
Cette arme, bien maniee, et, lorsque le cavalier, sous llirmurt: 
de mailles, n'avait. pas a redouter l'atteinte des fleehes et quarreauix, 
etait terrible. Les gens de pied ne pouvaient soutenir son elioe, et 
rarement. les hommes d'armes, dans les combats, en venaient-ils a 
elmrger franchement en masses et a se nreler. ljun des deux partis 
tournait bride ztvant de sentir le bois. ll en a toujours ete de 
meme, et rarement voit-on des escadrons se meler. 
La lttlltftl-(tlfllltft d'hast pour charger) ne parait pas avoir etc? 
daisitge sous les llleroifingiens, ni menu: pendant les premiers temps 
de Fepoque tifarlovingienntl. On ne voit apparaitrf: rette arme sur les 
monuments ligures qu"au x1" sieele, et il semblerait qu'elle lut alors 
une importation scandinave. Les Normands se servaient a la fois du 
javelot et de la lance, a eheval. La tzipisserie de Baveux ne peut 
laisser de doutes a cet egard. 'l'antot les cavaliers lancent un (ilard 
long termintf- par un fer barbele; tantot ils chargent avec une lance 
de 3 metres de longueur environ, et terminee par un fer losange 
ou en forme de feuille de sauge, a la douille duquel une flamme est 
zittztchee. Mais alors les CttVüllOFS ne se servaient pas de la lance 
ainsi que le faisaient les hommes Lliilfllltiä du xmc siecle; elest-it-dire 
qu'ils Ire mettaient pas le bois sous l'aisselle. Ils manoeuvraient cette 
arme a peu pres eomnre nos lanciers de ees derniers temps. Il lallait 
done qu'elle ne fut pas trop pesante.  
La ligure 1, qui reproduit; des lrztgments de la tapisserie de 
Baveux, montre les diverses manieres de se servir de la lance chez 
les Normands au XIc sieele.  
Lorsque le cavalier ne UOIHbZIÜtIlL pas, le bois de la lance reposait. 
sur lletrier droit (lig, 2). (le cavalier porte une petite banniere atta- 
elree sous le l'or. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.