Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-987330
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-988977
f] 31 
HOQUETON 
exälgfdfde qu'on leur accordait en Allemagne et. eu Angleterre, des 
le xlv" sieele. 
Dans (zes eontrees memes, le eimier elait souvent une (coiffure 
posee sur le heaulne, sorte de chapeau de feutre ou de cuir recou- 
vrant le tymbre. 
Cet usage etait (leja admis, des le commencement, du XIVc siecle, 
sur les bords du llhin, ainsi que l'indique la statue tombale de 
Rodollwbe de Üfhierstein, que l'on voit dans la trathedrztle de Bide  
Ce personnage est velu de mailles avec eamail de meme. Sa tete 
repose sur un llüittllnt! dont la llgure 37 donne la forme. Le heaunle 
proprement dit. est de fer avec large voile qui tombe sur le dos; 
puis, sur le tymbre, est pose un chapeau de feutre surmonte (l'une 
spluäre qui parait etre romposee de houppes de laine. Ce chapeau 
semble, dans ee cas, näwoir eu d'autre objet. que dknuietsber les 
rayons du soleil de chauffer le tymbre. Un peu plus tard, le tzhapel 
de llüftllllle. ne peut etre eonsidere que comme un ornement. Tel est 
celui, par lfXOlllplti, du Prince Noir, mort, en 1376 9. Mais nous 
K-lentlre sur lf-OS tltitails qui ne (lependent pas de llflflllllll" de guerre, 
re serait sortir de notre cadre. 
Le heaume disparail entieremenl. a la lin du XV" sieele. Alors 
l'habillement de tüle de Fbolnme d'amibes ne se eompose plus que 
de l'ai-met ou de la salade. 
HOQUETON, s. m. {auquelmg aucoton). Le hoqueton est pri- 
mitivmncnt, un vütcmcnt, (fOmIHG la (TOHB, portr? sur le haubert, ou 
une sorte de gambison posü. classons. 
Dans In Clwonigue (les (lues (le Normandie, on lit ces vers : 
u Od lor plus privez compaignons 
a Vestent desus les nucotons, 
(r Les blancs nshers s02 les gronel 
slflgli 
(Fum 
1110160 
La se nulillent li aucoton 
Snr les aushvrs fansez et 
voz (1 
ll e ses genz tote a 
UnL passaäe Saigne 
m mu n c 
la 111m 
1 13-18.  
1'- Chapelle de la Trinitä, calhädraln de Cnnlerbury. 
3 Vers 3278h et suiv., Clzron. (les rlucs 11e Normmzflie par Benoit, trouvärc anglo- 
xorm. du x11" sibcle, Golläct. des dnvum, imäd. sur Vhist. de France. 
4 16:71., vers 33559 et suiv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.