Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-982568
ARMURE 
ait etc reellement maintenu, soit que les artistes, auteurs de ces 
peintures et bas-reliefs, aient reproduit des formes anterieures a 
leur temps; de ceux-la nous ne parlerons pas. Mais, a cote de ces 
documents, il en est d'autres qui, pour nous, ont un interet sericux 
en ce qu'ils paraissent ctre inspircs par un sentiment de la realite 
trcs-frappant; et, en premiere ligne, nous citerons le celebre jeu 
(Fechecs d'ivoire qui provient du trcsor de l'abbaye de Saint-Denis 
et qui passe pour avoir appartenu a Gharlemagne 1. Ce jeu com- 
prend deux cavaliers dont Fequipement differe. L'un (fig. l) nous 
montre un homme d'armes vetu d'une lorica composce d'ecailles de 
metal, bronze ou fer, posce sur une tunique descendant jusqu'au- 
dessous des genoux. Une sorte (Faumussc juste, de peau ou de feutre, 
couvre la tcte, et un ccu en forme d'amande est attache au bras 
gauche. En A, la figure montre le cavalier de profil du cote droit, 
et en B est tracee la cuiller de la selle. Nous ne parlerons pas ici 
du harnais du cheval 2. L'autre cavalier (fig. 2 a) est mieux arme. 
Le corps et les cuisses sont revctus (l'une sorte de justaucorps de 
peau ou de toile couvert de tuiles de metal se recouvrant. Sur la 
tete est posee une calotte de metal avec aumusse de peau passant 
sous la cotte ; les jambes sont picotegees par des chausses de peau, et 
entre les cuissards et ces chausses, a la hauteur des genoux, ou aper- 
coit un bourrelet (Fetoffe, comme un calecon serre par le haut des 
jambiäres. Ce cavalier porte un bouclier circulaire couvert d'orne- 
ments et borde de cercles" de metal. En A, est montre le bras droit 
qui tient Pepce. L'avant-bras est nu, et, sous la manche armee, on 
apergoit une autre manche dietoffe. En B, est presente le dos de la 
cotte couverte de tuiles de metal, et en C la cuiller de la selle. (les 
cottes d'armes etaient faites generalement de peau ou de doubles de 
toile ; les plaques de metal, quelquefois en forme (Fecailles, mais plus 
souvent rectangulaires, ctaient rivces et cousues sur le vetemcnt, qui 
etait boucle lateralemcnt de l'aisselle au genou d'un seul cote, sans 
quoi il eut ete impossible de se couler dedans. Ainsi les boucles 
etant posees du cote gauche, on enfilait la jambe droite, puis le bras 
1 C: monument, de la plus haute valeur, est depose aujourd'hui dans le cabinet des 
medailles de la Bibliotheque nationale. Toutes ces pieces d'ivoire sont d'une grande 
dimension, et, bien que le travail en soit barbare, le caractere des personnages indique 
une observation fidele de la nature. 
2 Voyez HARNAIS. 
3 La figure 1 est la copie fidäle de l'une des piäces; la figure 2, Finterpretation de 
l'autre, afin de la rendre plus intelligible. D'ailleurs, pour cette figure 2, on s'est aide de 
vignettes de manuscrits datant de la mfeme epoque.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.