Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-982548
ARMURE 
ne peut s'appliquer aux harnais de mailles ou aux harnais mixtes 
composes de mailles et de plates, adoptes pendant le cours du 
xiv" siecle. Ces habillements de guerre avaient nom adoubcment et 
harnais. Cependant, afin (Feviter la confusion et les retlites, nous 
comprenons dans cet article les diverses modifications qu'a subies 
l'habillement militaire de l'homme d'armes, du cavalier arme, depuis 
Yepoque carlovingienne jusquki la renaissance. Les articles du Dic- 
tionnaire donnant chacune des pieces de cet habillement par le menu, 
nous ne presentons ici tnfun apergu general des transformations du 
harnais militaire du cavalier. 
Au Ville siecle, sous le regne de Charlemagne, l'habillement de 
l'homme de guerre a cheval, en Occident, etait un melange des 
traditions romaines ou apportees par les populations venues du nord- 
ost. On sait que la cavalerie des armees romaines se composait en 
tres-grande partie d'auxiliaires numides, germains, gaulois, et meme 
asiatiques vers les bas-temps. Le noyau de Farmee romaine etait 
forme des lcgions, ciest-it-tlire d'une infanterie solide, aguerrie, 
propre a tout, combattant et faisant des routes. des campements, 
des travaux de siege. La cavalerie etait employee a faire des recon- 
naissances, a couvrir les ailes, a fourrager, a tourner un ennemi 
tenace, a poursuivre (les fuyards et ramener (les prisonniers. ll n'en 
fut plus ainsi dans les arinees qui, du nord-est, se precipiterent sur 
les provinces occidentales, si toutefois on peut donner le nom d'ar- 
mees aux masses qui, sous le titre d'auxiliaires, haterent la chute de 
l'empire. Linfanterie n'a de valeur quütutant qu'elle est soumise a 
une discipline severe, a une organisation administrative puissante; 
aussi n'y a-t-il d'infanterie que chez les peuples civilises. Les troupes 
de barbares se composent principalement d'une cavalerie chez laquelle 
l'elan, la fougue, remplacent la discipline et la tactique. Il ne faut 
pas oublier, d'ailleurs, que les peuplades guerrieres qui s'etablirent 
en Occident des le vc siecle etaient de race aryane, et que les aryas, 
aussi loin que l'on remonte dans l'histoire, ont etc les premiers 
cavaliers du monde. Ceci explique comment, [Jendant le moyen tige, 
le cavalier fut longtemps considere comme l'homme de guerre par 
excellence, et comment l'infanterie, qui sous l'empire avait la pre- 
ponderance dans les operations militaires, ne fut plus consideree 
que comme un corps auxiliaire auquel, dans une action, n'etait 
reserve qu'un role secondaire. 
Nous prendrons donc comme premier type l'homme de guerre a 
cheval, sous Gharlemagne. Dassez nombreux monuments permettent 
de se faire une idee exacte de son equipement. Il etait de diverses
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.