Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-986852
467 
GEXOUILLIÜJRE 
Olivier de la Marche rapporte que le duc de Bourgogne, lors de son 
expedition dans le Luxemiaourgavaii les garde-bras et les ailes de ses 
genouillercs enrichis de grosses pierres precieusos. 
Vers la ün du xvc siecle, on donnait le nom de garde-bras seule- 
ment aux pieces qui defendaient la partie anterieuioe du bras et qu'on 
Ifemployait guere que pour joutor. Ces pieces s'ajoutaient aux cubi- 
tieres et preservaient la saignee. Plusieurs armures dites maximi- 
liennes sont pourvues de ces garde-bras. 
GENOUILLERE, s. f. (genouillevf). Pibce d'armure 
genou. On voit apparaitrc les premiiares genouillcäres 
protägeant le 
vers le milieu 
1 
ä 
Xi 
f" c 
"AMIYVWN!"  
INYÜÜÄLLfÜ "W 
__B   
XSNNXXX 
(Nome  XQLÜW 
 W  
e" f 
du X1112 sieele, sur les ehausses de mailles ou de peau, qui ne preser- 
valent pas suffisamment les articulations. 
Ces premieres genouilleres sont de diverses sortes. Les unes, 
montees sur un euissot de peau, s'attachent a la ceinture, au moyen 
(Fattelles (fig. 1 1), ainsi qu'on le voit en A. Le euissot est compose de 
quatre pieces de peau se recouvrant, afin de laisser plus de jeu au 
jarret; sur ces pieces de peau est rivee une plate de fer epousant la 
forme du genou et montant assez haut pour que son extremite 
Manuscr. 
Bihliolh. 
nation., Poäme dusiäge de Troze, franqais (xme siisnle).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.