Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-982288
ARC 
envoyaient leurs sagettes en l'air; celles-ci, decrivant une parabole, 
retombaient verticalement de tout leur poids sur les troupes, les 
blessaient aux epaules, au visage, aux bras. Ces archers avaient 
ilCqlllS dans ce mode de tir une grande adresse et savaient assez cal- 
culer leurs distances pour etre assures de faire tomber leurs projec- 
tiles sur un point donne. Pendant la menie bataille d'Hastings, lorsque 
la victoire est indecise encore, apres six heures de lutte, les archers 
normands sapercevant que leurs Ileehes ne produisent pas grand 
eiTet sur les troupes saxonnes bien couvertes de leurs eeus et de leurs 
mailles, delibererent, entre eux : 
u Normanz archiers ki rrs leneient, 
a As Engleiz mnlt espez tracint, 
u Mais de loz escuz se covreient, 
a Ke en char fdrir mes" poeinL; 
u Ne pnr viser, ne por bien traire, 
a Ne lor poeient nul mal faire. 
u Cuuseil pristrent ke halt traireient; 
u Quant li saetes descendreient, 
u Desoz loz testes dreit charreicnt, 
u Et as viaires les ferreicnt. 
u Gel cunsoil ont li archier fait, 
u Sor li Engleis nut en hall; trait; 
u Quant li saetes revenaient, 
1 Desoz les testes 101. chaicient, 
u Chies ä viaircsi loz perqoent, 
u Et 11 plusors les oils erevoenl; 
u Ne nbsocnt les oilz ovrir, 
u Ne lox- viaircs dcscovrir2. n 
La Iigurc 1 donne un de ces archers nermands (Fapres 1a tapis- 
serie de Bayeuxa. Cet archer est vetu a 1a legere; son carquois est 
attache a sa ceinture, du cete droit. 11 fallait que l'archer put se 
transporter rapidement d'un point it un antre, son equipcment 
devait etre leger. Dans des manuscrits du x" siecle, dont les vignettes 
sont dues a des artistes occidentaux, on voit Iigurer (les arcs dent 1a 
forme est indiquee dans 1a figure 2. Ces ares a contre-courbe ne 
paraissent pas avoir eu plus de M350 de longueur. 11s nRÄ-taient 
flexibles qu'aux deux Iwanches a, b, et la corde attachee aux deux 
extremites etait presque tangente a la poignee. Ces extremites 
1 u Tätes et visages. n 
2 Roman de Rou, vers 13275 ct suiv. 
3 Cette tapisserie, comme on suit, n'appartient pas ä lkipoquc de lu 
laume en Angleterre, mais est un peupostdrieure il cette date. 
descente d! 
G u
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.