Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-986147
IÜJPEIXONS 
4-02 
reau suspendu au cote. C'est qu'en effet le connetable, ou le person- 
nage qui portait Fepee devant le suzerain (levait la tenir droite, la 
pointe vers le ciel. 
Cette arme de parement date du regne de Louis XII. 
Uepee etait en effet, pendant le moyen age, consideree comme 
un symbole de seuverainete. On investissait quelqu'un par le baton, 
la lance, Fepee : a Par la pointe de cette epee de douze livres pesant 
(r d'or, je te rends le royaume que tu m'as volontairement donne 1. n 
Dans les assemblees solennelles presidees par le suzerain, Fepee nue 
etaitposee sur une credence au milieu du parquet. 
Quand un ennemi etait vaincu en combat singulier, et que le vain- 
queur voulait rendre hommage a sa bravoure, a sa loyaute, il posait 
sa propre epee sur le cadavre. Il arrivait meme que cette coutume etait 
observee a Fegard d'un ennemi vaincu, consiclere comme traitre. 
(Yetait un hommage qu'on rendait alors a la mort, une sorte d'oubli 
de l'injure 2. 
Les armes a feu de main enleverent a Yepee la part importante 
qu'elle tenait dans les combats. Elle cessa cfetre une arme de guerre 
dans l'infanterie des le XVl" siecle, et fut remplacee dans la cavalerie 
par le sabre et la. latte. En face des armes a feu modernes, ces der- 
nieres armes n'ont meme plus l'importance qu'avait autrefois Yepee 
dans la gendarmerie. 
EPERONS, s. 
Gtaient en usage 
m. 
dias 
(espourovus, esporolus, esperovzs). 
Fantiquitd, chez les populations 
Les üpcrons 
de Fltalie. Le 
  wufl! f    
113311  1x   
WIJQÜÄ  m V _    a, AN 
 
ALC! 
i, 
KIL 
musäe de Naples possigde quelqües üpcrons de fer qui datent de la 
(in de Fdpoque impdriale (tig. 1). Les cavaliers du jeu (Fdchecs dit 
Dudo, De nzoribus Normfznnomcnz. 
(laydon, duel entre Gaydon et 'l'hi(vl 
vers 1803 et suiv
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.