Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-986033
393 
1331113315 
La lame est forte, lourde, a section quadrangulaire (voyez en A). Nous 
donnons en B le protil du pommeau, et en G le detail d'un des quil- 
lons. 
La figure 21 presente une belle epee du meme temps, mais beau- 
coup plus riche 1. La lame est rectangulaire au talon, avec fine canne- 
lure (voyez en A),puis passe a la section traccc en B. Sur les champs e 
etaient gravees des inscriptions effacees presque entierement. Les 
quillons de fer, d'une extreme delicatesse de forge, sont reproduits 
en C. L'un des bouts est droit, l'autre chantourne. Le pommeau est 
montre renverse en E, aux deux tiers de Fexecution. La poignee, qui 
pouvait etre saisie des deux mains, est de bois sur la soie, revetue 
d'un til de chanvre et de soie, ce dernier mele d'or. Le Iil de chanvre 
est en travers, le Iil de soie en long. En D, est donnce la gravure de 
fabrique, apparente sur la lame. Est-ce un lion, un cheval ou un san- 
glier? 
Cette belle arme, dont Palemelle est d'une trempe excellente, date 
des premieres annees du regne de Louis XI. L'acier de ces epees du 
milieu du xvc siecle est sombre et prend un beau poli. Ces lames, 
grace aux nerfs uniques ou doubles, sont roides et permettaient de 
pointer sans faire ployer sensiblement l'arme. 
On se servait aussi, vers le milieu du xvc siecle, (Fepees qui pou- 
vaient etre employecs, soit pour combattre, soit pour la chasse, en 
guise (Tepieu. Voici une jolie epee de ce genre (fig. 22)? La poignee 
peut etre saisie des deux mains; elle est revetuc de peau sur Iil de 
chanvre. Le pommeau d'acier, en forme de poire (voyez en A) recoit 
un petit evidement qui pouvait renfermer une relique. La lame, tres- 
Iinement travaillee, est rectangulaire, concave sur ses deux grandes 
faces jusque la moitie de l'arme; la elle passe au losange (voyez les 
sections B sur bc et D sur de, moitie de Fexecution). En F, est perce 
un trou rectangulaire destine a recevoir une traverse ou fausse garde, 
quand on voulait se servir de l'arme comme d'un epieu. En G, est 
trac-e le bout d'un des quillons. 
On voit que les lames tfepees du xv" siecle sont rarement evidees, 
(wuisque, parmi les exemples que nous venons de donner, la figure 21 
seule presente cette particularite. Cependant le musee d'artillerie de 
Paris possede une cpee de 4.450, dont la lame rappelle la forme de 
celles du XHIC siecle, seulement la cannelure est plus etroite et plus 
"C1150. 
1 De la mienne collection. 
2 De l'ancienne collent. de M. 
le coultc de Nicuworkerkc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.