Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985927
111m1: 
3822 
Anglais, en 1351. il y eut une premiere melec suivie d'un repos, car 
tous etaient hors d'haleine. 
a Quand ils furent ainsi rafraischis, le premier qui se releva lit 
a signe et rappela les autres. Si recommenga la bataille si forte 
u comme en devant, et dura moult longuement : et avoient courtes 
a cspees de Bordeaux roides et aigues, et epietlx, et dagues, et les 
11 aucuns haches; et s'en tlonnoient merveilleusement grands horions, 
1- et les aucuns se prenoient au bras a la l11tte et se frappoient sans 
11 eux epargner. n 
Les parties d'armures de plates adoptees des la lin du X1110 siecle 
tirent renoncera ces belles lames d'epe'e cannelees, tranchantes et 
longues, de la lin du X110 siecle et d11 commencement du xnrä Apres 
Pexpedition de saint Louis en Egypte et en Syrie,les hommes d'armes 
userent de masses, et ne conserverent plus que Pcpee d'estoc dont 
parle Joinville. Cette arme demeura courte (75 centim. environ du 
talon a la pointe) jusqu'au regne de Charles V. Alors les lames s'al- 
longerent peu a peu, sans modilier la section du fer. Vers la fin du 
XIVC siecle, les alemelles avaient 90 centimetres de longueur et quel- 
quefois plus (Iig.  En A, est donnee la section de la lame au 
talon; en B, le pommeau aux deux tiers de Pexecution, et en C l'em- 
manchement de la garde avec la soie. Les plans de la section sont 
legerementconvexes,pour donner plus de puissance au fer.La trempe 
de cette arme est excellente.  
Voici (fig. 15) une autre epec de la meme epoqtiei, mais a deux 
mains, et dont la lame, tres-longtle, se termine par deux lignes 
courbes, bien que sa section soit toujours quadrangulaire (voy. en A). 
(lotte arme, admirable comme execution, etait trop longue pour po11- 
voir etre portec au cote; elle etait attachee a l'argon et ne servait 
guere que pour combattre a pied d'estoc et de taille. Son pommeau B 
et ses quillons sont delicatement forges. En D, est donne le detail de 
la prise de la garde sur la la1ne ; en C, la section, grandeur d'exem- 
tion, de la poignee vers son milieu, et en E Fextremite des quillons. 
Sur la lame est poinconnee la fleur de lis G.Le cavalier dont le cheval 
etait renverse dans la melce se faisaitjour avec cette arme terrible, 
s'il savait la manier habilement. En faisant le moulinet au-dessus de 
sa tete, il tracait autour de lui un cercle de deux metres de rayon au 
mo1ns. 
Lbpbe 
S6 
perfectionne 
CÜCOFC 
pendant 
les 
prcmibres 
anndes 
d u 
De l'ancienne collection de M. le courte de Nieuwcrkel 
Provenant de lu uni-rue collection.  
(fin du XIVÜ Siäcle).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.