Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985845
EPEF. 
modilie guere, mais les quillons commencent il se courber vers la 
lame. Les pommeaux sont en forme de disque le plus souvent ; on en 
voit cependant representes en fagon de vase trapu, dans lesquels on 
enfermait des reliques. Clest ainsi qu'est figure le pommeau de Fepee 
de la belle statue (le saint George du portail sud (le Notre-Dame de 
Chartres (Hg. 9 l). La poignee de cette epee est garnie (l'un treillis de 
  9 
bandelettes de cuir, afin de bien tenir dans la main. Les QlIlllOIIS sont 
legerement renverses vers la lame, et le fourreau est garni d'une 
chape avec bord de peau qui recouvre bien la garde, disposition qu'on 
trouve adoptee pour toutes les epees de cette epoque. 
Pendant la seconde moitie du X1110 siecle, il est deux genres 
depees, les epees a lames legeres, cannelees, et les epees a lames 
lourdes et a section quadrangulaire. Les premieres servaient de 
taille et les secondes d'estoc. Aussi les hommes d'armes en portaient- 
ils souvent deux : la premiere, tres-longue, etait attachee a l'argon 
de la selle, et la seconde, plus Courte, au baudrier, pour combattre a 
pied. 
Il n'est pas bien certain que Fepee legere et longue possedzit un 
fourreau. Il se pourrait que ces armes fussent simplement passees 
dans un jeu de courroies. Il est un texte de Joinville, a ce propos, qu'il 
est bon de citer : 
Cctlc statue date de 
1250 cm1
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.