Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985815
371 
Evüu 
(l'avoir confiance en l'arme dont on se sert, et la superstition aidait 
encore a cette confiance. On croyait en la vertu de certaines epecs, et 
nous voyons au xvc siecle Jeanne Darc demander la permission 
d'aller querir une certaine epec qu'elle designe; a Geste dite Pu- 
(i celle, apres qu'elle oult etc examinee, requist au roy qu'il luy 
u ploust bailler l'un de ses armeuriers pour aller a Saincte Kathe- 
if rine de Fierbois querii" une espee qui estoit en certain lieu de 
u Teglise, venue par la grace de Dieu et en laquelle avoit emprainte 
il de chaque ceste cinq croix, laquelle chose luy fut adcordee, en luy 
if demandant par le roy se elle avoit oncques este au dit lieu, com- 
c ment elle savoit la dite espec estre telle, et comment elle y avoit 
i- este apportee. A quoy respondit que oncquez n'avoit este ni entre en 
u Feglise de dite Saincte Katherine, mais bien scavoit que icelle 
(i espee y estoit entre plusieurs vieilles ferrailles, comme elle le 
a scavoit par revelacion divine, et que par le moien d'icelle espec 
if devoit expeller les ennemis du royaulme de France, et mener le roy 
a enoindre et couronner en la ville de Bains 1. w 
L'epee est donc l'arme par excellence de la noblesse, de l'homme 
de guerre. Ne faut-il pas etre surpris si l'on apportait les plus grands 
soins a sa fabrication. 
Voici une de ces belles epees de la seconde moitie du xue siecle 
(fig. 7 2). Comme dans les derniers exemples donnes, la pointe est 
arrondie : c'est une arme de taille. La lame, allegee par une canne- 
lure centrale, est tres-large au talon (8 centimetres: voy. la sec- 
tion A). Les quillons de fer se developpent et le pommeau est en forme 
de disque, ainsi que le fait voir le profil B. La soie est garnie de bois, 
avec un Iil d'argent en spirale et tres-delicates frettes perlees. C'est 
une belle arme, lourde, mais bien en main; on observera la belle 
courbe des tranchants. Nous presentons un fourreau de la meme 
epoque copie sur des pierres tombales. 
La figure 8 montre encore une de ces belles armes de la {in du 
xuc siecle 3, francaise. La lame est composee d'un acier excellent et 
d'une durete peu commune. La soie, epaisse et longue, de fer, 
etait garnie de peau ou de Iil. En B, est donnee la section de la 
lame sur cal, et en A sur ab. La large cannelure longitudinale se 
perd vers les deux tiers de la lame, qui selargit un peu au talon, 
de maniere Z1 donner une legere concavite aux tranchants sur ce 
Vallet de Virivillc, t. 
1 Jean Charlier, Chron. de Charles V11, puhl, par M. Vallet de 
1 De l'ancien musäe de Pierrefonds. 
3 Musüe cfarlillbrie de Paris. Le pommeau actuel de cette (epüe, 
la fin du XIIIÜ sibcle. Nous avons mis ä la place un pommeau de IN 
fait de laiton, date de 
ipoquc de la lame.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.