Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985762
366 
sont plaques (l'argent. En B, est liguree, grandeur (Fexecution, cette 
garde par-dessus, E etant la soie. Les feuilles (l'argent sont striees. 
et sur les stries etaient graves une inscription a la partie du dessus 
et des enroulements aux cotes. La soie etait garnie de bois avec 
Iil d'argent. 
6  A 
y   
E-.hN A 
C fäf ä; 
äää A 
v5   
ä a   
  
   
_5;5E;g 
 4   MILVLLHLIMGI 
 
 l 
Les fourreaux de ces epees sont figures, sur les vignettes des 
manuscrits de cette epoque, avec des bandelettes de peau ou (Tetolfe 
sentreeroisant et cet usage parait s'etre prolonge jusqu'au Xllle siecle. 
On observera que cette lame n'est pas retaillee, eest-a-dire ne possede 
pas une pointe formant un triangle plus ou moins aigu. Les tran- 
chants suivent deux lignes droites se rapprochant et terminees par un 
arrondi. 
Cette disposition, particuliärc aux lames (Vdpoe de Fdpoque car- 
lovingicnne au xue siäcle, indique qu'on ne se servait do cette arme 
que de taille. On la voit reproduite sur les broderies de la tapisse- 
rie de Boyaux (Hg. 6). La forme des opoes sur ce procieux monument
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.