Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985746
EPEE 
364 
donnee la section de la lame et d'un fourreau, figure en B. Cette facon 
de fourreau se retrouve dans des tombes d'une epoque beaucoup plus 
reeulee, attribuees a des guerriers gauloisk 
Il paraitrait que les Gaulois etablis au nord de Fltalie portaient 
aussi le parazonium, car on ne saurait donner un autre nom a l'arme 
que represente la figure 3, et qui a etc trouvee dans une tombe gallo- 
italique pres de Sesto-Calende, en 18672. Cette arme de main est 
entierement de fer,lame et poignee. Quant au fourreau A, il est fabri- 
que de feuilles de bronze tFÜS-IIIÜICOS, orlees et rivees. Cette tombe 
renfermait deux cnemidcs ou jambieres de bronze, et un casque 
bombe a bord saillant et egal, de bronze aussi; le tout tres-mince; 
un long fer de javelot et une pointe de fleclie de fer. 
Uepee provenant de la tombe de Cliilderic", et que reproduit la 
figure li, est cependant d'une dimension tres-metliocre : sa lame 
n'avait guere que 48 centimetres, si toutefois le fourreau actuel, dont 
les ornements seuls sont anciens, a ete reproduit suivant la longueur 
primitive, ce qui peut faire l'objet d'un doute. Les frettes de ce four- 
reau sont d'or, sertissant de petites lames de verre purpurin posees 
sur un paillon d'or. La poignee de bois est revetue d'une mince lame 
d'or, maintenue par quatre vergettes d'or. Le pommeau, qui a ete 
brise et dont il ne reste plus que le fragment A, formait bequille. 
En B, est tracee la plaque du bout du fourreau. Ces details sont pit- 
sentes moitie de Fexecutiont. Mais cette arme de luxe ne peut donner 
qu'un renseignement tres-vague sur la forme des epees adoptee par 
les grands personnages de Fepoque merovingienne, (Vautant que la 
lame n'existe plus. Il en est autrement si l'on entre dans la periode 
carlovingienne. 
La mosaiquc qui representait Charlemagne dans la tribune de l'an- 
cienne eglise de Sainte-Susanne a Home, batie vers Pannee 797, don- 
nait a ce prince une longue epee  
Les vignettes des manuscrits des Vllle et 1x0 siecles montrent habi- 
tuellement les hauts personnages armes de longues epees. M. le 
comte de Nieuwerkerke possedait, dans sa belle collection d'armes du 
moyen tige, une admirable epee de Fepoque carlovingienne que 
d'autres, 
1 Les fouilles d'Alesia ont fait d6couvrii' quelques-uns de ces fourreaux; d'au 
analogues, ont M6 däcouverlvs dans les habitations lacustres du lac de Bienne. 
2 lilusäe archäol. de l'Acad6n1ie de Milan. 
3 hlusde du Louvre? 
FVoyez, dans PHist. des arts et industr. au moyen tige, la description 
M. Labarte donne de cette dpäe (tome I, p. 447 et suivJ. 
5 Voyez Ciampini, Vetera monumenta, sccunda pars, cap. xxlv. 
111e
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.